Test:  Sherlock Holmes: Le Jeu Dont VOUS Êtes LES Héros

Test: Sherlock Holmes: Le Jeu Dont VOUS Êtes LES Héros

Article rédigé par Hélène “Harrie” G.

l

Sherlock Holmes – Le jeu dont VOUS êtes LES héros !

l

Ced (Cédric Asna de son vrai nom) au scénario et Grelin aux illustrations vous proposent un jeu dont vous êtes les héros (Oui, au pluriel !), édité par Blue Orange et Makaka en 2019.

Ced est un auteur de BD à l’origine de Sherlock Holmes, la BD dont vous êtes le héros et Grelin est un auteur et illustrateur de BD ayant, côté ludique, illustré Tag City.

Prévu pour 1 à 4 joueurs, à partir de 8 ans et pour une durée d’environ 60 minutes d’après le site de Blue Orange, et 90 minutes d’après les indications de ma boîte 😉

l

Vous entrez dans une bande-dessinée, seul ou à plusieurs, et vous retrouvez plongés en 1895 dans le quartier de Westminster à Londres. Vous endossez alors le rôle d’acolytes du célèbre détective Sherlock Holmes et devez coopérer pour résoudre des énigmes et mener à bien les missions qu’il vous a confiées.

Une BD dont vous êtes le héros pour jouer à plusieurs en coopération avec des énigmes à l’intérieur ? Allons donc nous prendre pour des détectives et voir ce que ces 2 talents réunis nous ont concocté !

l

Le matériel :

l

4 livres d’excellente qualité, couverture souple et papier glacé,

1 carnet de missions comprenant l’explication des règles, les 4 missions proposées, leur solution, ainsi que le plan du quartier,

Le tout parfaitement installé dans une jolie boîte à fermeture aimantée solide et pourvue du petit ruban qui va bien pour récupérer ce qui est dans la boîte sans rien abîmer.

l

A quoi ça ressemble ?

l

l

Comment on joue ?

l

Pas vraiment de mise en place ici puisque chaque joueur reçoit simplement un livre correspondant au personnage qu’il a choisi d’incarner :

  • Wiggins, l’observateur hors pair à qui aucun détail n’échappe. C’est un peu lui le chef, et donc celui qui tranchera si les membres du groupe ne parviennent pas à se mettre d’accord ! Et s’il est absent, vous élirez un autre chef !
  • Ike, le gros-bras à la force phénoménale hyper-entrainé.
  • Myrtle, l’actrice accomplie, experte dans l’art du déguisement.
  • Vicky, l’acrobate agile capable d’atteindre les endroits les plus improbables.

Le plan du quartier est placé, soit à portée de tous les joueurs, soit devant un joueur qui fera office de guide.

l

Il est fortement recommandé de vous munir de l’indispensable duo papier + crayon si vous voulez prendre des notes et mettre toutes les chances de votre côté. Comme le rappelle la règle : « Un bon détective ne doit jamais rien oublier ! ».

l

Pensez également à COMMUNIQUER ! Vous formez une équipe et ne réussirez qu’en coopérant !

l

Vous ne jouez pas à 4 et vous auriez besoin des compétences d’un personnage que vous n’avez pas choisi ? Pas de panique, il y a toujours plusieurs possibilités pour avancer !

l

Vous êtes prêts ? C’est parti : choisissez votre personnage, ouvrez votre livre et commencez au numéro 1 ; vous pourrez y choisir votre mission ! Alors, vous n’aurez plus qu’à mener l’enquête en vous laissant guider dans Westminster. Tantôt tous ensemble, tantôt séparément, vous explorerez de nouvelles pistes et, au fil des pages, chaque membre du groupe apportera ses propres indices en fonction de ses capacités.

l

l

VERDICT

l

l

Je ne vais pas y aller par 4 chemins : j’ai complètement adhéré au concept et j’ai beaucoup aimé !

Je vous dis pourquoi :

Tout d’abord, un vrai bonheur à manipuler grâce à une qualité irréprochable. Et, croyez-moi, on les tourne les pages de notre livre !

Un régal d’immersion, pour peu que tout le monde se prête au jeu. Même en solo, si on se plonge vraiment dans l’histoire, ça le fait ! Bien sûr, il faut jouer dans un endroit calme.

La difficulté va crescendo en prenant les missions dans l’ordre, les 2 premières étant plutôt des énigmes (n°1 = didacticiel) et la troisième une enquête. Quant à la dernière… il s’agit d’une mission bonus, mais chut !…

Et en plus, c’est beau !!! La boîte comme les livres et le carnet sont le résultat d’un vrai travail sur l’esthétique. Bien sûr, on aime ou on n’aime pas le style mais le fait est que le tout est d’excellente facture !

Juste pour chipoter, j’aurais aimé que le carnet d’enquêteur suggéré dans les explications soit fourni, pour encore davantage d’immersion ! Et peut-être qu’il manque un petit je-ne-sais-quoi, un peu de piquant, de challenge… mais ce n’est pas bien grave !

Bref, chez moi, tout le monde a aimé et s’est pris au jeu des personnages avec leurs caractéristiques propres. Et on a trouvé l’ensemble esthétiquement très réussi.

Conclusion : Abordable, facile à appréhender, immersif et beau (Ah bon, je l’ai déjà dit ?), venez donc enquêter en vous amusant au service du plus grand de tous les détectives !

l

Nous faisons partie du programme d’affiliation mis en place par Philibert sur leur site. Cela signifie que si un jeu que nous avons chroniqué vous plaît, et que vous l’achetez en cliquant sur le lien Philibert que nous proposons en bas de chaque article, nous percevrons une modeste contribution nous permettant de nous acheter d’autres jeux, pour pouvoir les chroniquer et vous donner notre avis. C’est une forme de soutien, et nous vous en remercions par avance! C’est grâce à vous que nous pouvons continuer à abreuver ce modeste blog avec toujours + de contenu.

l

Disponible ici: philibert

Prix constaté: 25€

Age of Giants: extension pour King/Queendomino

Age of Giants: extension pour King/Queendomino

Nous avons eu la chance de pouvoir visiter les locaux de Blue Orange il y a quelques jours et nous en avons profité pour prendre quelques infos sur leurs prochains projets!

On commence donc avec Age of Giants, la prochaine extension pour Kingdomino, Queendomino ou les 3 ensemble!

lelabodesjeux-ageofgiants-mep

Tout d’abord l’extension permet d’ajouter un joueur et donc de jouer jusqu’à 5 joueurs! Ça commence bien dis donc!

Age of Giants marque donc l’arrivée de bons gros géants maladroits et encombrants qui déboulent sur notre royaume. Il y a 12 nouvelles tuiles dans cette extension qu’il faudra mélanger aux tuiles de base. Certaines tuiles comportent des chiffres (avec un nombre supérieur à 48, et qui viendront donc se placer après les tuiles des jeux de base lorsqu’on procède au tirage des tuiles), et des tuiles comportant des lettres (qui viendront se placer avant les tuiles chiffrées).

 

Certaines sont donc des bonus, d’autres des malus.

 

Pour citer M. Cathala himself, les tuiles avec les lettres “sont des tuiles encore plus pourries que les tuiles pourries du jeu de base”. Voilà qui est clair et limpide 😉

Je vous laisse deviner lesquelles 😉

 

lelabodesjeux-ageofgiants-art

– tuiles faisant apparaître les géants –

 

Les tuiles ci-dessus correspondent aux tuiles avec les lettres. Une fois posées dans votre royaume, ces tuiles vont faire apparaître un géant. Vous prenez donc un meeple géant, et vous allez le poser sur l’une des couronnes de votre royaume. Sur une tuile comportant plusieurs couronnes, le géant n’en recouvre qu’une.

A vous de choisir là où ça vous impacte le moins, mais ça reste un bon gros malus de toute façon 😉

 

Mais comme tout bon jeu équilibré, les tuiles bonus avec les chiffres supérieurs à 48 sont des tuiles avec beaucoup de couronnes, mais aussi la possibilité de faire fuir un des géants de votre royaume.

 

Ces sales squatteurs de couronnes vont donc aller faire un tour chez le voisin 😉

Il y a 6 tuiles malus, 6 tuile bonus.

Cette extension apporte aussi des objectifs à réaliser. 2 objectifs sont piochés au début de la partie et sont communs à tous les joueurs.

L’une d’elle va par exemple déclencher un bonus de PV à la fin de la partie si votre château est situé dans un des coins de votre royaume. 2 des objectifs reprendront les règles avancées de Kingdomino, à savoir le carré parfait du royaume, ou le château situé au centre. Si le château st entouré de cases marécages, vous gagnez 5 points par case.

 

Bref de bons gros objectifs à ne pas négliger qui pourront changer la donne en fin de partie.

 

 

VERDICT

 

 

Age of Giants, outre la possibilité de jouer à 5, amène pas mal d’interactions à vos parties. Vous ne pourrez plus vous contenter de construire votre royaume tranquille pépère dans votre coin (oklm comme dirait Mo‘), il va falloir compter sur ces maudits squatteurs géants qui viendront ruiner votre beau paysage.

Mais la possibilité de les envoyer se faire voir chez le voisin est jouissive! Surveillez les royaumes voisins, et guettez les nouvelles tuiles au-delà de 48 qui, si elles sont prises d’assaut par vos voisins, annoncent un lancer de géants de royaumes en royaumes!

Les objectifs, comme mentionné plus haut, devront être pris en compte et être intégrés à votre stratégie de pose de tuiles. Les bonus de PV qu’ils déclenchent sont loin d’être négligeables!

Bref du fun, de l’interaction et des objectifs sont annoncés avec cette future extension prévue pour le mois de mai ou juin 2018! Pour être complet, une tour de distribution de tuiles sera fournie dans la boîte. Sweeeeeeeeeeeeeeet!

Merci énormément à Céline de chez Blue Orange pour nous avoir merveilleusement bien présenté cette extension!

 

Test: Photosynthesis

Test: Photosynthesis

Voilà un jeu original que nous a ramené David! Pour rappel le bougre est allé dévaliser notre crémier habituel et nous a ramené pas mal de nouveautés qu’on va tester durant ces prochaines semaines. Voici donc un jeu qui nous propose de gérer la pousse d’arbres sur le terrain d’une île ensoleillée! Profession de foi écolo? On verra! En tout cas on peut déjà vous dire que sous couvert d’un thème original, Blue Orange édite là un jeu qui cache de vraies mécaniques de gestion de ressources et de course aux points de victoire!

Prévu pour 2 à 4 joueurs, à partir de 8 ans et pour une durée de 45 à 60 minutes par partie. L’auteur de Photosynthesis est Hjalmar Hach et la talentueuse illustratrice Sabrina Miramon.

Rentrons dans le vif du sujet! Photosynthèse donc, gestion de l’ensoleillement nécessaire à la pousse des arbres, stock d’arbres et de graines à surveiller, positions stratégiques à exploiter … Voici ce que vous propose ce jeu loin d’être simpliste. La thématique est donc à contre courant de ce qui ce fait en majorité actuellement. Pas de zombies, pas de dizaines de figurines, pas de boites lourdes comme des enclumes, pas d’affrontements sanglants ou autres. Un thème simple et poétique.

Mais seul le thème sera simple et poétique.

Pour le reste il va falloir retrouver vos réflexes de stratèges, compter vos ressources et anticiper plusieurs tours d’avance!

 

A quoi ça ressemble?

 

lelabodesjeux-photo-partie

– mise en place avant le début des hostilités –

 

Chaque joueur possède un plateau individuel avec une réserve d’arbres et de graines. Les arbres ton 3 tailles différentes. Sur le plateau tout est expliqué.

Tout en bas, on voit qu’en payant 1 point d’ensoleillement, un arbre de taille 1 peut essaimer une graine sur une case adjacente. Un arbre taille 2 sur une distance de 2 cases. Un arbre taille 3, 3 cases.

La ligne juste au-dessus, pour 1 point 1 graine se transforme en arbre taille 1, qui lui-même se transforme en arbre taille 2 pour 2 points, en arbre taille 3 pour 3 et enfin faire mourir l’arbre pour 4 pour récupérer un jeton points de victoire.

 

Chaque tour, les joueurs vont récolter des points d’ensoleillement, la monnaie du jeu. Voici le côté très très malin du jeu! Le plateau central dispose d’un soleil, en haut à droite sur la photo du haut. A chaque tour de jeu, le soleil va se déplacer autour du plateau et donc éclairer différemment les arbres qui y sont. Ainsi un arbre va potentiellement cacher les arbres se situant derrière lui, suivant l’alignement des rayons du soleil. Le montant des points d’ensoleillement récolté chaque tour sera donc bien différent en fonction de vos positions sur le plateau, mais surtout des positions de vos adversaires.

Un arbre plus grand fera plus d’ombre. Un arbre plus petit ne fera pas d’ombre à un arbre plus grand que lui. Logique en somme…

Très logique même et très bien intégré dans le jeu! On parle souvent de thématique dans nos articles, et si certains jeux prennent le parti d’utiliser un thème pour faire vendre et l’oublient aussitôt dès que la partie commence, Photosynthesis garde son thème chevillé au corps et c’est un sacré bon point selon nous!

lelabodesjeux-photo-partie3

– une partie en cours –

Dans ce jeu le placement est primordial. Les cases sur lesquelles vous placez vos arbres ou graines vous donneront potentiellement un jeton de points de victoire d’une valeur différente. Plus on se rapproche du centre du plateau, plus la valeur est élevée.

Il y a 18 manches (ou 24 dans les règles avancées) dans une partie, le soleil tourne à chaque manche. Chaque joueur récolte alors un nombre de points d’ensoleillement suivant l’orientation des rayons du soleil, et des éventuels arbres amis ou ennemis qui viendront faire de l’ombre, et donc empêcher de récolter ses points. Le total récolté vous permettra d’effectuer des actions. Vous pourrez planter une graine, faire croître un arbre vers la taille suivante, ou bien faire mourir un arbre de la taille maximale pour récolter un jeton PV.

lelabodesjeux-photo-jetons2

– jetons de PV dont vous ne verrez la valeur aléatoire qu’à la fin de la partie –

 

Vous devrez aussi gérer votre stock d’arbres puisque pour en planter un, il faudra avant tout l’acheter et le prendre de votre plateau individuel pour le déposer dans votre réserve. Ensuite seulement vous pourrez payer le coût nécessaire et le planter sur le plateau central. Mais attention le nombre des graines et des arbres de chaque taille est limité, à vous de bien gérer vos ressources et vos besoins!

Un joueur ne peut utiliser qu’une fois chaque case du plateau durant son tour.

Le matériel est de très bonne qualité, les illustrations en jettent et voir la forêt évoluer est très plaisant.

 

 

VERDICT

 

Pour être franc à l’évocation du pitch du jeu et de son thème les avis étaient partagés.

– “Un jeu où tu plantes des arbres et tu les fais grandir??? T’aurais pas passé des dernières vacances dans le Larzac toi??? Je m’en retourne à mon donjon y a des héros tout zéros qui veulent y rentrer je vais leur mettre quelques baffes! (hommage à Boss Monster 😉 )”

Donc oui Photosynthesis pourra récolter ce genre de remarques.

Et c’est bien dommage!

Car le bougre a du retour! Le jeu est complet, novateur, intelligent et stratégique. Un bon jeu de placement et de gestion de ressources, sans oublier une forte propension à ne pas négliger ses adversaires qui feront tout pour vous faire de l’ombre (haha excellent jeu de mots! 😉 )

Un thème donc très fort et très bien intégré, des idées très malines (le mouvement du soleil autour du plateau), des croissances d’arbres à gérer car leur nombre n’est pas illimité, et seul la taille maximale vous accordera des points de victoire.

Il n’y a pas de place au hasard et c’est tant mieux! Le mauvais côté de ce très bon côté, c’est que si vous prenez un mauvais départ ou si votre adversaire est chevronné et applique sa stratégie à la lettre … et bah vous allez en passer du temps à l’ombre! 😉

 

Disponible ici: philibert

Prix constaté: 35.90€

 

 

Test: Kingdomino

Test: Kingdomino

Et oui mieux vaut tard que jamais!! Ce jeu a tellement fait parler de lui que nous nous devions de mettre la main dessus! C’est donc chose faite et voici donc nos impressions!

Kingdomino n’en finit plus de gagner des récompenses à tous les salons où il est présenté et s’offre même le luxe d’être élu Spiel des Jahres 2017 (jeu de l’année ndlr) soit la plus haute distinction du monde ludique décernée par nos voisins allemands. Rien que ça.

l

Et je vous le donne dans le mille, c’est le faiseur d’or Bruno Cathala qui en est à l’origine!! Vous trouverez ici notre test de Game of Thrones- La Main du Roi, l’un de ses derniers jeux. Illustré par Cyril Bouquet et édité par Blue Orange, Kingdomino est prévu pour 2 à 4 joueurs, à partir de 8 ans et pour une durée de 15 minutes environ par partie.

Alors autant vous le dire, Kingdomino fait partie des jeux tous publics. Les règles sont très simples à assimiler, les parties rapides et la mise en place simple. Ici on enchaîne les parties pour prendre sa revanche, et le jeu se sort à l’apéro, l’après-midi, tard le soir, au réveil, bref quand vous voulez c’est pas prise de tête!!

l

Le principe est simple, chaque joueur va devoir construire son royaume à l’aide de dominos composés chacun de 2 couleurs. Au départ on ne possède que son château, et il va falloir construire autour. Comme le jeu classique des dominos il va falloir poser ses dominos en faisant correspondre une face avec une autre de même couleur. Jusqu’ici ça va.

Pour corser un (tout) petit peu, ce royaume que l’on doit construire ne pourra pas dépasser 5 faces de côté. Il va donc falloir veiller à poser ses dominos avec sagesse en gardant en tête ce carré de 5.

l

lelabodesjeux-kingdomino-cathala.jpg

– Source: brunocathala.com/kingdomino –

l

Chaque tuile de domino a un nombre indiqué au dos. Au début du jeu on mélange les dominos. On en pioche 3 ou 4 selon le nombre de joueurs que l’on pose face cachée (c’est à dire le nombre face visible, pas les couleurs associées). On classe les 3 ou 4 dominos par ordre croissant puis on les retourne. Le premier joueur désigné va devoir sélectionner le domino qui l’intéresse en posant son meeple (jeton) dessus. Les autres joueurs faisant de même ainsi de suite. Puis on ressort 4 nouveaux dominos faces cachées.

Le joueur ayant placé son meeple sur le domino qui a le chiffre au dos le plus faible va récupérer en premier le domino et le poser dans son royaume, mais va aussi ensuite se placer en premier sur les 4 nouveaux dominos fraîchement retournés. Et c’est là que réside un des systèmes les plus intéressants du jeu, le système “d’enchères”. En effet si le joueur choisit le domino le plus intéressant (généralement celui qui comporte le numéro le plus élevé), il y a de fortes chances qu’il se retrouve en dernière position pour choisir son domino au tour suivant.

Chaque joueur choisira donc sa stratégie, jouer en premier ou choisir le meilleur domino dès que possible, etc…

l

Pour poser son domino dans son royaume le joueur doit suivre 2 règles :

1- Le château de départ est considéré comme un joker, on peut y adjoindre n’importe quelle couleur.

2- Pour poser un domino il faut faire coïncider au moins une face avec un domino déjà en jeu.

l

Sur certaines faces des dominos vous trouverez un ou plusieurs symboles de couronnes. Ils fonctionnent comme des multiplicateurs pour le décompte final des points. Il faut donc rentabiliser au maximum ses zones de couleurs identiques en y ajoutant des symboles de couronnes pour faire grimper son score.

l

lelabodesjeux-kingdomino-score

– Illustration du calcul des scores –

l

 

VERDICT

 

 

La prise en main est ultra rapide, la première partie suffit et dès la deuxième on essaye de combotter un maximum pour faire grimper le score. On commence alors à s’intéresser au royaume du voisin pour essayer aussi de le gêner en choisissant le domino qui pourrait trop l’avantager (non non ce n’est pas mesquin c’est de la stratégie…). Le rythme des parties est soutenu et on se prend vite au jeu à enchaîner sur une partie suivante tellement c’est fluide et agréable à jouer.

Le jeu est taillé pour plaire à tout le monde, joueurs chevronnés, famille, enfants, apéro, grand-parents etc… C’est une vraie réussite ludique et ce n’est pas une mince affaire de pouvoir réunir des profils de joueurs si différents autour d’un même jeu. C’est minimaliste, coloré et léger mais c’est très prenant. Il y a un goût de “reviens-y” à chaque partie et c’est une vraie prouesse d’avoir réussi ce tour de force.

Le seul bémol qu’on pourrait lui trouver est le manque de profondeur du thème. Le château pourrait être remplacé par un cageot du marché, les différents paysages par des fruits et légumes que ça ne changerait rien au jeu ni au plaisir qu’il procure. C’est chipoter un peu que dire cela puisque le thème n’est pas ou si peu important dans ce jeu mais bon… on vous donne notre ressenti complet.

Pour résumer (mais à ce point du test on pense que vous avez compris) c’est addictif, simple, rapide et à mettre entre toutes les mains!

A noter que va bientôt débarquer Queendomino, qui pourra se jouer en complément de Kingdomino, ou alors seul. Il apportera un côté plus stratégique et peut être moins grand public. On vous donnera notre avis dès que possible!

Fabien.

 

Monsieur Cathala… monsieur Cathala! Quel coup de génie!
Les dominos on connaît tous, on y a joué on a aimé et depuis qu’on s’est mis au jeu de plateau…… ben on trouve ça ringard. 
Et la mister C arrive et paf! Il a fait mieux que des chocapic, il a réinventé les dominos!

Le jeu est simple et c’est justement cette simplicité qui à la fin de la première partie de kingdomino nous fait dire « pourquoi je n’y ai pas pensé? C’était si simple à trouver! »

Le jeu se veut familial, pour jouer avec les plus jeunes, mais il fonctionne très bien entre adultes également. On crée son royaume, si c’est joli c’est d’autant mieux! Le chateau au milieu? Bonus! Un carré en 5 par 5 carrés? Bonus! Et même visuellement ça claque! C’est d’ailleurs ce qui permet aux enfants de nous mettre de belles raclées.

On a vite fait de passer du 5 par 5 au 7 par 7 quand on joue à 2 joueurs. Pour augmenter la difficulté? Non pas vraiment mais parce que « si c’est plus grand c’est bien plus joli! »

Kingdomino c’est le classique familial le jeu qu’on peut sortir avec les petits comme les grands et même papi et mamie accrochent
Alors pour réunir tout le monde autour de la table construisons des royaumes!

Romain.

 

Prix constaté: 17,50€

Disponible chez cultura

Où acheter vos jeux sur internet?

Où acheter vos jeux sur internet?

Au labodesjeux on a notre boutique à Metz qu’on affectionne particulièrement j’ai nommé la Caverne du Gobelin. Bien connue des joueurs dans l’Est on y est toujours bien accueilli et très souvent bien conseillé. Il y a un grand choix de jeux, et un catalogue très à jour et très varié. Il y a aussi beaucoup de tournois et d’animations dans la salle prévue à cet effet. Bref nous on aime bien! Malgré tout, nous ne sommes pas hommes à mettre tous nos œufs dans le même panier et on lorgne aussi à droite et à gauche pour profiter de promos sympas (notamment lors des soldes). Du coup on s’est dit qu’on allait vous proposer nos bonnes adresses (testées ou non… faut pas croire que nous sommes milliardaires ou achète pas tout ce que l’on veut malheureusement) pour vous permettre de trouver la perle rare, si vous n’avez pas de magasin comme il faut près de chez vous.

philibert

On attaque avec Philibert, super site web qui possède un magasin encore dans l’Est, à Strasbourg. Le site web est une merveille, vraiment clair et bien organisé. Ils relaient les avis de bloggeurs et les vidéos de TricTrac. Souvent bien approvisionnés, on a testé on a pas été déçus. Frais de port gratuits à partir de 60€ d’achat, commande expédiée sous 24 heures.

ludifolie

Ludifolie. Après 8 ans d’existence sur le web ils ouvrent une boutique “en dur” à Vincennes. J’ai personnellement testé ce site cet été car au moment où je le voulais (et comme je suis un mec bourré de lubies passagères qui doivent être réalisées le plus vite possible…) Scythe en VF n’était dispo que chez eux en préco, avec un prix d’ailleurs très intéressant. Ca m’a suffit pour inclure le jeu et la prochaine extension dans une commande et vérifier qu’ils sont pro. Je les trouve agressif sur les prix, il faut y aler régulièrement pour profiter de leurs promos ou produits à la une. Frais de port offerts à partir de 60€, commande envoyée sous 24h dans 99% des cas (tiens! ils se gardent une marge d’erreur ils sont pas fous 😉

goupiya2.jpg

Goupiya. Nouveau venu fondé par Charlotte et Olivier nous adorons la charte graphique du site ainsi que leur architecture! Un très beau travail graphique qui rend la navigation agréable sur ce site qui propose des jeux, des cartes, des figurines pops et autres. C’est toujours bon à prendre! Nous mettrons à jour dès que nous aurons testé le service! Expédition sous 24h, livraison gratuite à partir de 70€ d’achat.

On vous propose un code qui vous donne droit à une remise de 5%: welcome

letempsdunjeu

Le temps d’un jeu. Site que l’on a testé pendant les soldes d’été et qui a permis à Djon de compléter sa collection de Heroes of Normandie avec de belles baisses de prix. J’en ai profité pour chiner l’excellent Manhattan Project à moitié prix, et qui fera l’objet d’un test très prochainement. Produits bien emballés, expédition rapide sous 24 heures et frais de port offert dès 50€ d’achats. une boutique “en dur” à Langueux chez les tout petits bretons 😉

ludocortex

Ludo Cortex. Pas testé… Un magasin “en dur” à Annecy, à peu de choses près les mêmes conditions de vente que les autres précédemment cités. On viendra vous donner plus d’infos sur notre sentiment après avoir passé quelques commandes. Ils proposent un blog avec leurs tests, avis et explications, ce qui peut aider pour se décider.

okkazeo

Okkazeo. Là on est dans l’occasion comme son nom l’indique. Vu le prix des jeux il peut être parfois intéressant d’aller chiner un jeu d’occasion. Ce site propose de mettre en relation les vendeurs et acheteurs. Alors honnêtement après avoir fureté dessus aucun de nous n’a testé puisqu’on a pas trouvé quelque chose d’intéressant à proximité de chez nous. Les parisiens ou habitants de très grandes villes seront bien logiquement mieux servis par ce site, qui peut permettre de dénicher quelques bonnes affaires. On peut aussi s’arranger pour faire envoyer le jeu mais du coup le prix en devient moins intéressant… sans parler de la surprise que quelqu’un a peut-être eu en recevant un jeu auquel il manquait des pièces ou meeples (par exemple des dés dans King of Tokyo, ce qui rendrait tout de suite la partie plus difficile…) alors qu’il était bien mentionné comme complet sur le site??? Bon on extrapole un peu, en tout cas ce site GRATUIT (rare pour être mentionné) part d’un très bon principe. A vous de tester!

cultura

Cultura.com. On aime bien cette enseigne on vous expliquera pourquoi un jour. Figurez-vous qu’ils vendent des jeux de société. Souvent c’est du casu mais il y a aussi des incontournables et ils diffusent le catalogue Asmodée, Blue Orange, Iello, Days of wonder pour ne citer qu’eux. L’avantage premier c’est la livraison gratos en magasin. Vous passez commande de chez vous, le lendemain en fin de matinée c’est dispo au Cultura près de chez vous si vous avez la chance d’en avoir un dans vos contrées (il commence à y en avoir vraiment partout renseignez-vous.

trictrac

Trictrac.net. On va passer très vite sur la nouvelle version du site web qu’on ne comprend pas vraiment… là n’est pas le débat vu leur statut de leader incontesté et leur ancienneté dans le milieu ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent. Ce qui nous intéresse en revanche c’est la partie forum avec la rubrique De la vente à l’échange. Un peu le même principe qu’Okkazeo cité plus haut, vous vendez ou vous cherchez, allez voir si quelqu’un vous fera une fleur en vous revendant son jeu à un tarif préférentiel.

On parlera pas d’Amazon mais vous pourrez y retrouver beaucoup de reférences aussi. On aime juste pas trop acheter nos jeux là-bas, on préfère mettre notre modeste contribution dans des enseignes françaises. C’est peu de choses mais bon… Il faut quand même encourager les spécialistes du secteur qui vous propose une offre cohérente et ciblée, et vont même jusqu’à vous donner des conseils d’achats!!!! Dingue mais ça existe encore on vous assure. En plus on a jamais constaté de différence de prix telle qu’elle nous ferait acheter sur ce site.

Voilà on espère qu’avec ces quelques bonnes adresses non exhaustives vous trouverez chaussures à vos pieds. N’hésitez pas à nous remonter vos bonnes adresses et bonnes pratiques. Et continuez à aller voir votre revendeur indépendant dans votre ville. Si si il en reste pas mal!