Test : Les Ruines Perdues de Narak – extension chefs d’expédition

Test : Les Ruines Perdues de Narak – extension chefs d’expédition

Les Ruines Perdues de Narak est un jeu de premier de la classe. Studieux, réussi mais manquant un peu de personnalité. Typiquement un jeu qui gagnerait à avoir une extension avec une proposition originale qui le ferait sortir des clous de la gestion à l’allemande.

On va tout de suite mettre fin au suspense, c’est pas le cas. Le résultat est assez convenu. Quelques cartes en plus, deux nouvelles pistes de temple, une variante pour faire tourner plus vite les objets et les artefacts. Ça apporte un peu de variété mais rien de transcendant non plus.

Les Dossiers du Labo : L’affordance

Les Dossiers du Labo : L’affordance

A force d’écrire sur les jeux de société, on s’aperçoit du manque de vocabulaire spécifique pour définir son gameplay. Il existe bien quelques noms de mécaniques mais on est loin de l’exhaustivité. Cela nous oblige à passer par des emprunts à d’autres domaines. C’est exactement ce que je vous propose en essayant d’adapter la notion d’affordance à notre passion commune.

Le Labo en Festival : L’Alchimie du jeu Toulouse 2022

Le Labo en Festival : L’Alchimie du jeu Toulouse 2022

Avec en moyenne 15.000 visiteurs chaque année, l’Alchimie du Jeu de Toulouse reste un des gros festivals ludiques français. Pourtant, malgré sa taille, il a su garder un côté populaire. Malgré les années et les galères, il reste gratuit et fait un gros effort pour soigner son accessibilité aux personnes atteintes de handicap avec des allées larges et de nombreux bénévoles pratiquant la langue des signes.

Petit retour sur ce festival, et sur les jeux que Teaman a pu essayer sur place !

Test : Boonlake

Test : Boonlake

Je dois vous faire un aveu, je fais très peu de veille ludique. C’est une pratique qui me saoule un peu. Par contre, il y a certains auteurs qui me font systématiquement lever un sourcil, voir les deux. Si Andreas Steding (Hansa Teutonica, Gugong, Stroganov) fait partie de mes chouchous, depuis l’excellent Mombasa, les productions d’Alexander Pfister sont dans mon collimateur. La seule chose que je pourrais lui reprocher c’est ses choix de thèmes plutôt douteux.

Test : Dune : L’avènement d’Ix (extension)

Test : Dune : L’avènement d’Ix (extension)

Les experts vous diront qu’il y a plein de genres d’extensions. En vrai, il n’y en a vraiment que deux qui nous intéressent. Les bonnes et les mauvaises. L’avènement d’Ix en est assurément une bonne.

Test : Les Ruines Perdues de Narak

Test : Les Ruines Perdues de Narak

Les Ruines Perdues de Narak est un nommé malheureux de l’As d’Or expert 2022. Méritait-il sa nomination ? Assurément. Devait-il gagner devant Dune Imperium ? Difficile à dire. Vous feriez comment vous, pour départager une endive et une carotte ?

Test : Nile Artifacts

Test : Nile Artifacts

Dans le créneau bien encombré des petits jeux tactiques de moins de trente minutes, il faut plus qu’une jolie édition pour se démarquer, et ça je ne suis pas sûr que Nile Artifacts l’ait bien intégré.

Test : Bubble Stories

Test : Bubble Stories

Les point’n click d’accord, les tactical RPG évidemment, les FPS à la rigueur mais je n’aurais jamais cru qu’on transposerait un jour en jeu de société le genre du Walking Simulator.

Test : P comme Pizza

Test : P comme Pizza

Je ne sais pas vous mais moi, quand on me parle de jeu d’ambiance, j’espère des parties courtes, du rythme et ne pas avoir besoin de me replonger dans les règles quand je veux le ressortir après une longue période d’abstinence. Heureusement, P comme Pizza répond à ces trois attentes.

Test : Attrape Monstres

Test : Attrape Monstres

Attrape Monstres est une sorte d’initiation au Tower Defense, un genre issu du jeu vidéo dans lequel il faut éliminer des ennemis avant qu’ils n’arrivent au bout d’un parcours prédéfini.

Bien que simple et reposant beaucoup sur le hasard, il réussit à nous faire croire que nos décisions ont de l’importance, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas une seule seconde. Un numéro d’illusionniste qui lui fait tenir le haut du pavé de ces jeux modernes qui sont à la fois parfaitement adaptés aux enfants et tout à fait agréables à jouer pour les adultes.

Test : Connecto

Test : Connecto

Il faut du courage pour admettre qu’on a eu tort, remettre sur le métier son ouvrage et renouveler ses efforts. C’est pourtant ce qu’a fait Blam! avec feu Imagicien. Ce jeu très enfantin et à l’illustration confuse revient sous de nouveaux atours et devient Connecto, le jeu d’ambiance génialissime qu’il aurait toujours dû être.

Test : La Chasse aux Gigamons

Test : La Chasse aux Gigamons

Pas besoin de faire original pour faire un bon jeu pour enfants et ça, la Chasse aux Gigamons l’a bien compris. Le jeu reprend le principe tout bête mais efficace du memory en y ajoutant deux petites mécaniques.

Si créer un jeu était comme faire de la cuisine, on pourrait dire que la Chasse aux Gigamons a su brillamment choisir ses ingrédients et les doser juste pour obtenir un résultat harmonieux. Une telle réussite qu’on lui pardonnera très facilement ce léger goût de déjà-vu.

Test : Speed Letters

Test : Speed Letters

Fusionner deux genres aussi éloignés que le jeu de lettres et le jeu d’ambiance est un exercice compliqué. C’est un peu comme monter une émission de télé avec comme présentateurs-vedettes Bernard Pivot et Patrick Sébastien, il faut quand-même que le concept soit sacrément béton pour que ça marche. Parmi les jeux qui ont tenté l’expérience, Bananagram, Djams ou Mot pour Mot, aucun ne m’a laissé un souvenir impérissable. Speed Letters pourrait-il me réconcilier avec cette association a priori contre-nature ?

Test : Canopéa

Test : Canopéa

Voici la critique de Canopéa. Un jeu de pichenette et de mémoire qui, malgré un plumage digne de son aîné Célestia, n’a pas su convaincre Teaman.

Test : Llama Land

Test : Llama Land

En dehors des classiques de Stefan Feld que je ressors à l’occasion, ça fait longtemps que je n’avais pas joué à un jeu aussi… allemand. Petits plateaux personnels, interaction indirecte, thème plaqué, Llama Land coche toutes les cases des productions dont les auteurs teutons nous avait abreuvés dans les années 2000-2010. L’adage prétend que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Reste à savoir si on n’a pas déjà été servis…

Si Dune m’était Contée …

Si Dune m’était Contée …

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais on parle beaucoup de Dune en ce moment. Si c’est évidemment le film de Denis Villeneuve qui tient le haut de l’affiche, l’univers de ce chef d’œuvre publié en 1965 est si riche qu’il permet bien des déclinaisons. Les éditeurs de jeux de société anglo-saxons ne sont pas en reste et multiplient les projets. Si, pour l’instant, il n’y a pas de quoi s’en plaindre puisque cela nous a donné l’excellent Dune Imperium de Paul Dennen, les moins férus risquent l’overdose de sable et de vers géants, il serait bon de distinguer de la masse un jeu débarqué bien avant la hype. Dune, premier du nom, qui a depuis longtemps mérité son statut de classique.

Test : Blitzkrieg

Test : Blitzkrieg

Oh tiens, un jeu sur la deuxième guerre mondiale ? Si cette période historique a été le décor d’une palanquée de jeux vidéo, elle n’a jamais beaucoup inspiré les auteurs de jeux de société. En dehors, bien sûr, des wargames dont le plus connu du grand public reste le Mémoire 44 de Richard Borg sorti en 2004.

Test : Polynesia

Test : Polynesia

Original, beau et bien édité, pourtant la sauce ne prend pas. Polynesia est la preuve que des mécaniques originales ne suffisent pas à faire un jeu qui marche.