Test: Star Wars: Assaut sur l’Empire

par | 12 Jan 2020 | Tests | 1 commentaire

Article rédigé par Jérémie Mc Grath.

l

Auteurs : Justin Kemppainen, Corey Konieczka, Jonathan Ying

Illustrateurs : Arden Beckwith, Christopher Burdett, Rovina Cai, Lucas Durham, Joel Hustak, Michal Ivan, David Kegg, Henning Ludvigsen, Brynn Metheney, Vlad Ricean, Ryan Valle, Ben Zweifel

Editeurs : FFG, EDGE

Distributeur : Asmodee.

Prévu pour 2 à 5 joueurs pour des parties de 60 à 120 minutes, à partir de 14 ans.

l

Ça ce sont les chiffres annoncés, dans la réalité on peut y jouer en solo (j’y reviendrai) pour bien plus de 120 minutes en fonction du nombre de joueurs et de leur rapidité à se décider, et même des plus jeunes peuvent y jouer.

J’ai initié des jeunes de 9 et 11 ans à ce jeu sans aucun souci.

Cela dépend, certes, des enfants, mais ce n’est pas impossible !

l

Le matériel :

l

Il y en a à profusion !

Des tokens en carton épais, des cartes texturées solides et épaisses, des fiches de personnages relativement solides (elles ne se manipulent que pour les poser sur la table, donc ça fait le taff) tout est correctement réalisé !

Le mieux reste quand-même les tuiles de cartes modulables façon puzzle et les figurines !

Même si elles ne sont pas peintes, on reconnait tout de suite les stormtroopers, les gardes royaux mais aussi les héros tel Luke ou Vador entre autres !

Un magnifique et Géant TR-TT vient compléter le tout !

Ambiance garantie !

l

Vous verrez quelques figurines peintes sur les images, c’est parce que j’ai commencé à les peindre avec une amie, et une fois sur la table, j’avoue que ça change encore l’immersion !

l

A quoi ça ressemble ?

l

l

Comment on joue ?

l

Je ne ferai pas un long résumé des règles, elles sont nombreuses, variées, ont des exceptions et on est un peu perdu au départ.

Je ne ferais pas non plus le moindre spoil, vous pouvez lire sans risque la suite.

Le livret de départ permet de jouer la première partie d’initiation sans grande prise de tête et le jeu permet ensuite d’introduire les autres éléments petit-à-petit au fur et à mesure des missions.

Si vous êtes comme moi, vous ne vous bornerez pas à la lecture du livret de règles de base mais vous allez manger le reste des règles, le guide de référence (comme il est appelé dans tous les jeux Star Wars édités par FFG) pour connaitre d’entrée de jeu les subtilités de toutes les règles, surtout celles de déplacement et de « ligne de vue » qui sont deux concepts primordiaux à intégrer !

l

Et vous y referez régulièrement référence pendant vos premières parties parce que vous aurez toujours un trou, un doute ou qu’un joueur fera naître le doute dans votre esprit (le fourbe !) !

Bref, les règles sont bien conçues, mais je mets quand même un bémol pour certaines expressions dans l’index censé nous aider à trouver des mots clés pour ne pas relire le livret entier…

Si on cherche le détail du fonctionnement des caisses de ravitaillement par exemple,  où iriez-vous chercher ?

A caisse ?

Perdu !

A ravitaillement ?

Encore perdu !!

Il faut les chercher à « cartes de ravitaillement ».

l

Et d’ailleurs si vous lisez ce test avant l’achat du jeu, sachez que dès que vous cherchez une info sur l’utilisation d’une carte, il faudra toujours la chercher dans l’index à « carte de… » suivi du nom du type de carte que vous cherchez, pas super pratique quand même…

Autre bémol, certaines règles ne sont pas claires, donc n’hésitez pas à aller sur les forums français ou les forums officiels anglais de FFG pour trouver la réponse à vos doutes, de même une FAQ est disponible en français et en anglais pour modifier et éclaircir certains points.

l

Donc je pense qu’il faut d’entrée de jeu que vous décidiez avec vos joueurs de ce que vous ferez, moi je leur ai imposé ma vision des choses (normal, mon jeu, mes règles et je suis l’empire, donc les rebelles n’ont pas voix au vote !), mais j’avoue qu’ils n’ont pas aimé et qu’ils ne sont pas d’accord.

Mais c’est la vie, l’empire est tout puissant, les rebelles subissent !

Dura Lex Sed Lex comme auraient dit les latins !

l

Bon, vous avez lu les règles et vous les avez plus ou moins assimilées.

Que faire maintenant ?

l

Eh bien c’est simple, trouvez 4 amis ou membres de votre famille, voisins, ou inconnus, libre à vous, désignez les 4 chair à Bantha qui vont incarner les héros rebelles chargés de sauver la galaxie, puis désignez le grand tortionnaire, l’infâme dresseur de Rancor et Dompteur de Dewback, la personne avec le cœur le plus sombre et donnez-lui le guide de campagne car il incarnera, le temps de celle-ci, le rôle de l’empire (donc comme vous vous en doutez, c’est MOI cet infâme personnage, et le pire, c’est que j’adore ça !!!).

Rôle compliqué s’il en est puisque c’est lui qui aura la lourde tâche de rouler sur les rebelles….oups, la lourde tâche de mettre le jeu en place, disais-je avant de m’égarer dans mes pensées nostalgiques, sans rien dévoiler aux rebelles.

l

Comprenez que le guide de campagne décrit tout ce qui va se passer dans les moindres détails, de la map, map qui doit être assemblée en suivant un schéma prédéfini, au nombre de troupes présentes, aux actions possibles et aux règles spéciales de la mission, aux conditions de victoire ou de défaite des deux camps et aux récompenses liées à la victoire ou à la défaite !

l

Car Assaut sur l’empire est un jeu asymétrique.

Les objectifs de l’empire ne sont pas ceux des rebelles.

l

1 joueur contre tous les autres, 4 joueurs qui doivent coopérer pour déjouer les plans d’un joueur seul et muré dans un silence lors de sa réflexion.

l

Car si l’empire ne peux pas dévoiler ses plans, les rebelles, eux, vont devoir parler à haute voix pour que l’empire entende tout de leurs faits et gestes !

l

Le joueur impérial aura aussi la lourde tâche de rendre le jeu réellement immersif pour ses joueurs car nous sommes assez proches d’un jeu de rôle au final.

Un joueur (l’empire) vous narre l’histoire au fur et à mesure de votre avancée.

l

Je vous décris ce qui se passe lors d’une partie standard :

Le joueur impérial prend le livret de campagne et va lire le briefing de mission, donc vous savez pourquoi vous êtes arrivés dans le lieu qui s’étale devant vous.

Puis il vous lira aussi les règles spéciales de cette mission avec vos conditions de victoire ou de défaite et votre objectif.

Certains objectifs ne sont pas visibles car ils sont fermés derrière des portes, donc il doit garder la surprise de ce qui se passera lorsque la porte s’ouvrira.

Une fois fait, les joueurs rebelles décident ensemble lequel d’entre eux commencera la partie.

Une partie est divisée en rounds qui se décomposent de la manière suivante :

Le premier joueur rebelle joue et effectue 2 actions.

Le joueur impérial joue un « groupe » (qui comprend 1 à 3 figurines).

Le second joueur rebelle joue ses 2 actions.

Le joueur impérial joue un autre groupe (différent du premier).

Etc etc jusqu’à ce que les joueurs rebelles aient tous joué leur 2 actions et que le joueur impérial ait joué tous ses groupes.

l

Pour l’immersion des joueurs, pendant ces différents rounds j’apprécie de prendre des playlists de Star Wars et de les faire tourner, mais rien ne vous empêche, si vous avez le temps et la patience, de rajouter des bruitages aux moments opportuns pour renforcer l’immersion dans le jeu !

l

Une fois le round terminé, un nouveau round commence et si des informations doivent vous être données, le joueur impérial s’en chargera.

l

Et on continue ainsi jusqu’à la fin de la mission, fin qui interviendra en fonction des règles de chaque mission.

l

Je détaille un peu les actions très rapidement.

Pour les rebelles :

Toute les actions peuvent-être effectuées 2 fois si vous le souhaitez.

  • Se déplacer (chaque personnage a sa propre vitesse de déplacement, vérifiez votre fiche personnage pour savoir de combien de cases vous pouvez vous déplacer)
  • Attaquer.
  • Se reposer (permet d’éliminer du stress et de se soigner, le voilà le point de règle avec lequel mes joueurs sont en désaccord avec moi, vous comprendrez en lisant les règles)
  • Interagir avec un élément du jeu (caisse de ravitaillement, terminal, porte etc etc).

l

Seule exception : Effectuer une action spéciale, les actions spéciales ne peuvent être effectuées qu’une seule fois et une seule action spéciale ne peut être réalisée au cours d’un même tour de jeu.

l

Pour les impériaux :

  • Se déplacer.
  • Attaquer.
  • Effectuer une action spéciale.

l

l

Pour les combat, ils se résolvent, comme souvent, aux dés, chaque joueur qui attaque regarde l’arme de son personnage et la couleur de ses dés d’attaque est notée dessus.

Le joueur qui se défend prend un dé de défense de la couleur notée sur sa fiche et les dés sont lancés en même temps.

On regarde le nombre de dégâts, la portée de l’attaque, les dégâts spéciaux, les augmentations ou réductions de dégâts et le dé de défense, puis la cible de l’attaque subit (ou pas) des points de dégâts.

l

Des points de stress peuvent être utilisés par les rebelles uniquement, dans le but d’augmenter temporairement leur vitesse de déplacement ou dans le but d’enclencher des capacités spéciales puissantes.

l

Une fois la mission terminée, vous passez à une phase d’amélioration où les rebelles et l’empire auront gagné des crédits, de l’expérience et de l’influence (pour l’empire uniquement) à dépenser pour acheter des améliorations d’armes, des nouvelles armes, des armures et de nouvelles compétences.

l

Puis les rebelles choisiront parmi 2 missions annexes celle qu’ils réaliseront, on passe à la mise en place de celle-ci ou alors on « sauvegarde » la partie pour la reprendre plus tard grâce au journal de campagne qui permet de noter le nom de la mission en cours, les cartes d’équipement possédées par chaque joueur, le nombre de crédits possédés et la prochaine mission à jouer.

l

A l’issue de la dernière mission de la campagne vous saurez qui de l’empire ou de la rébellion l’aura emporté.

l

La défaite ou la victoire dans chaque mission permettra de définir la prochaine mission, donc plusieurs missions ne seront pas jouées lors de la première campagne ce qui permet une bonne rejouabilité et le nombre de héros aussi fait qu’on peut s’essayer à différentes stratégies !

l

Vous pouvez perdre absolument toute les missions et ne gagner que la dernière, mais c’est cette dernière qui vous fera gagner l’intégralité de la campagne !

Donc n’abandonnez pas si l’impérial vous met une rouste ! (ce que je souhaite fortement au joueur impérial !!!!)
Mais de même joueur impérial, ne désespérez pas si les rebelles vous mènent la vie dure !

Le froid glacial de vos bottes sur leur visage lors de la dernière mission n’en sera que plus douloureux pour eux !!!

l

Pour le cas où vous ne pourriez pas jouer au jeu à 5 pas de souci, le jeu prévoit des améliorations et des boosts pour jouer en duel, à 3 ou à 4.

Des points de vie supplémentaires, des tours de jeu en plus, c’est bien équilibré !

l

l

Ensuite le jeu dispose d’un mode escarmouche.

Son avantage est de permettre à 2 joueurs (uniquement deux dans la boite de base) de s’affronter sans faire une campagne, pour faire une partie rapide.

Ce mode reproduit une partie du fonctionnement de la campagne sauf qu’ici vous pourrez jouer des cartes pour vous donner des avantages ou pour désavantager votre adversaire.

Les deux camps ont accès à tous les héros ou troupes disponibles, ont une mission à accomplir et vont joyeusement se savater la tête jusqu’à ce qu’un camp gagne par domination totale ou par objectif accompli.

l

Ambiance wargame garantie !

l

l

Je rajoute une fonctionnalité bien sympathique au cas où vous ne voudriez pas jouer en 1 contre tous et que vous préfériez la coopération ou la solitude.

l

Il est tout à fait possible de jouer avec une application officielle pour smartphones et tablettes qui gèrera l’empire et vous jouerez les rebelles.

Bien faite, cette application permet de vivre la campagne différemment tout en gardant l’ambiance de la campagne puisque vous devrez quand même manipuler vos figurines et celles de l’empire pour progresser et que vous allez construire votre map au fur et à mesure de votre progression.

l

De même, l’appli sauvegardera vos compétences, vos achats etc…

Donc vous pourrez même avoir plusieurs campagnes commencées en même temps avec plusieurs personnages différents ! (bon on peut aussi le faire en photocopiant le journal de campagne dans le mode standard hein !)

En solo vous gèrerez autant de personnages que vous le souhaiterez (dans la limite de 4 comme dans le jeu standard) et serez seul face à vos décisions, perso j’adore !

l

l

VERDICT

l

l

Assaut sur l’empire a été mon premier jeu de société moderne sur le thème de Star Wars et j’ai tout de suite accroché et adoré ce jeu !

Je l’ai fait découvrir à des amis qui ont eux aussi adoré (les jeunes de 9 et 11 ans vous vous souvenez ?).

Maintenant, ils détestent ce jeu, car je les ai trop martyrisés avec mes stratégies fourbes et ma chance insolente aux dés (enfin ça dépend des missions !).

Mais je l’ai fait découvrir à d’autres qui ont attrapé aussi le virus et veulent y revenir !!!

C’est pour moi un must have dans une ludothèque si on aime Star Wars et qu’on aime s’affronter !

Il est aussi excellent en solo, pour moi qui suis un joueur solo acharné c’est un gros plus !

l

Par contre le gros point noir du jeu (eh oui il n’est pas parfait et je ne peux pas le cacher ni m’empêcher de le signaler) ce sont le nombre d’extensions disponibles et leur tarif et surtout le fait qu’énormément de figurines sont aussi vendues à part.

Mais ça ce n’est pas encore le pire.

Pour moi le pire c’est quand j’ai ouvert la boite et que j’ai vu qu’une partie des héros ou des vilains ne sont pas présents sous la forme de figurines, mais de vulgaires tokens en carton !!!

Solo, Chewbacca et même un énorme TR-TT dont je tairai le nom pour ne pas spoiler, sont des tokens en cartons !!!

Ça par contre je trouve ça vraiment dommage, surtout vu le prix des boites, de ne pas avoir toutes les figurines présentes dedans !

l

Après j’avoue que mon côté fanboy fait que je compte bien tout posséder tellement j’aime ce jeu !

Mais cela n’empêche pas que je ne suis pas satisfait de ce système-là !

l

Que la force soit avec vous !

l

Nous faisons partie du programme d’affiliation mis en place par Philibert sur leur site. Cela signifie que si un jeu que nous avons chroniqué vous plaît, et que vous l’achetez en cliquant sur le lien Philibert que nous proposons en bas de chaque article, nous percevrons une modeste contribution nous permettant de nous acheter d’autres jeux, pour pouvoir les chroniquer et vous donner notre avis. C’est une forme de soutien, et nous vous en remercions par avance ! C’est grâce à vous que nous pouvons continuer à abreuver ce modeste blog avec toujours + de contenu.

l

Disponible ici: philibert

Prix constaté: 90€

1 Commentaire

  1. Lutin82

    J’aime beaucoup également!

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Test: L’île au Trésor - […] vous avoir parlé de Star Wars: Assaut sur l’Empire, me voici encore une fois à vous parler d’un jeu…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :