Recap Essen 2018

par | 29 Oct 2018 | News | 2 commentaires

Bah voilà!

C’est fait!

Mon 1er Essen!

J’ai survécu!

Et en + je n’ai même pas dépensé tout mon budget!!! Chose que je n’aurais pas cru possible avant de partir 😉

l

Il est temps maintenant de faire un petit récap et de vous faire partager mon voyage!

l

L’arrivé au salon

l

Bref on démarre avec l’arrivée au salon, et je ne vais pas vous étonner si je vais vous dire que j’ai bien fait de suivre les conseils glanés à droite à gauche avant le salon, à savoir qu’il vaut mieux arriver tôt! Si vous souhaitez tester les jeux, prendre le temps de discuter, de flâner un peu, et de trouver des stands accessibles, soyez devant les portes 1 heure avant l’ouverture!

Oui c’est contraignant mais honnêtement, les meilleurs moments que j’ai passé au salon se sont passés les matins.

Dès le début d’après-midi les tables des jeux qui vous intéressent seront prises d’assaut et de 1. vous devrez attendre parfois longtemps pour avoir droit à une explication, de 2. vous n’entendrez que la moitié de cette explication puisque le salon est très très bruyant, et de 3. vous n’aurez que quelques tours de jeu pour vous faire une idée. Mais bon c’est logique on est pas là pour faire des parties complètes de chaque jeu faut pas exagérer non plus.

Je déconseille aussi le dimanche et le samedi après-midi en fait…

J’avais entendu Monsieur Phal de chez Truc et Troc dire qu’ils partaient dès le samedi matin car c’était l’horreur après. Il n’a pas totalement tort… Bon, lui il a des accès privilégiés et des explications de jeux personnalisées mais quand même … (non non je ne suis pas jaloux je sais que j’aurai la même chose l’an prochain!! hahahahaha )

IMG_0421.JPG

– Monsieur Phal –

Une fois dans le salon, j’ai vu plein de gens déambuler plan à la main, cocher ce qu’ils avaient vu etc… Je me suis dit que j’avais encore une fois bien fait d’écouter les bons conseils de la communauté des ludistes francophones sur facebook, sur laquelle j’avais trouvé l’info d’une petite appli nommée EVENT BADGER et qui permet de sélectionner les jeux qui nous intéressent, et ils apparaissent ensuite sur la carte du salon!

Outil indispensable à mes déambulations, cette appli gratuite est une aide très précieuse et un gain de temps impressionnant pour ne pas se perdre dans l’immensité du salon!

l

Des rencontres

l

Alors bien sûr ce qui fait le charme du salon c’est aussi les gens qu’on y croise. Le salon se passant en Allemagne, on peut observer quelques différences dans les modes selon les pays.

Par exemple, la plupart du temps j’arrive à facilement reconnaître un allemand.

Si il ou elle a les cheveux colorés, les probabilités qu’il ou elle soit allemand augmentent de 60%.

Mais je vous parle pas de couleur simple ou harmonisée… non non là on parle de rose, de bleu et de vert.

Alors ok chacun fait ce qu’il veut avec ses cheveux, mais c’est vraiment une mode qui prend de l’ampleur là-bas vu le nombre de colorés que j’ai croisé, et j’espère que ça ne franchira pas la frontière!!!! 😉

l

Essen c’est surtout selon moi l’occasion de rencontrer les auteurs et illustrateurs des jeux que l’on adore. J’avoue avoir été bien gâté pour une 1ère édition puisque j’en ai rencontré plusieurs! J’ai appris plus tard que Vital Lacerda, Eric Lang ou encore Bruno Cathala étaient présents. Je les ai manqué! Tant pis! Ceux-là ont fait mon bonheur:

– de gauche à droite, de haut en bas: Eric Jumel auteur de Last Heroes, Antoine Bauza auteur de 7 Wonders (entre autres), et Fneup auteur de Huns –

Je n’ai pas de photos à vous montrer mais ce fut aussi un plaisir de rencontrer Alexis Allard auteur de Small Islands et Benoît Turpin auteur de Welcome.

l

Mais aussi Maxime de Maku’s Boards! 😉

IMG_0364.JPG

– Le voici, toujours avec sa casquette, en train d’expliquer Seeders à des enfants –

Bref Essen c’est aussi un endroit pour rencontrer, discuter et échanger avec les auteurs, et rien que pour ça, ça vaut le détour!

l

Des jeux

l

Un salon c’est l’occasion pour les éditeurs de présenter leurs jeux, de les mettre en valeur, d’attirer le chaland, et de les faire tester. Voici une sélection de ce que j’ai retenu:

l

  • Gugong

l

J’avais backé ce projet lors de la campagne Kickstarter et il semble que j’ai bien fait! La qualité du matériel est très nettement au-dessus des standards habituels et les premiers retours des parties sont dithyrambiques. Retrouvez ici notre aperçu du jeu durant sa campagne, avant le test complet qui viendra une fois qu’on aura eu le temps de faire quelques parties!

l

  • Tales of Glory

l

Clairement un coup de cœur visuel grâce à la patte de Miguel Coimbra, toujours impeccable dans ses œuvres, et un coup de cœur tout simplement après l’avoir testé sur le salon. Fun, sympa et facile à prendre en main, Tales of Glory m’a vraiment plu!

Chaque joueur incarne un héros qui va devoir construire son aventure en achetant des tuiles représentant des monstres, des châteaux, des salles aux trésors etc…
On connecte la tuile achetée à la tuile de son héros ou aux autres tuiles précédemment achetées pour débloquer des bonus et effectuer des combos. On récupère des ressources, potions, or, armes ou encore magie qui nous permettent d’acheter ensuite des tuiles de plus en plus puissantes mais plus chères!

En jouant bien le coup des connexions des tuiles on peut maximiser ses points de victoire et récolter + de ressources.

Super identité visuelle, mécaniques bien léchées. c’est fun, facile à appréhender mais pas simpliste pour autant puisque quelques tours ou parties seront nécessaires pour maîtriser tous les combos possibles.

Pose de tuiles, récolte de ressources. L’interaction entre les joueurs se limitent lors du choix des tuiles. Chaque joueur choisit face cachée une carte représentant le numéro de la tuile qu’il veut acquérir. On dévoile et si plusieurs joueurs ont choisi la même, on résout dans l’ordre du tour. Le premier dans l’ordre prend la tuile, les autres doivent en prendre (et payer) une autre (sous réserve d’avoir les ressources).

Une belle découverte ce jeu de Romain Chastan toujours illustré de main de maître par Miguel Coimbra – Illustrator Concept artist.

 

l

  • Last Heroes

l

Vous incarnez un membre d’une escouade d’élite chargée d’éradiquer la menace d’invasion de monstres tout droit sortis d’une faille et qui veulent envahir la terre. Cet événement se répète à intervalles réguliers depuis l’aube des temps et c’est aujourd’hui votre tour de protéger la Terre.

Le point fort du jeu est la coopération forcée. Drôle de concept n’est-ce pas?

Cela signifie que tous les joueurs ont le même but, à savoir dézinguer les monstres et sauver la Terre, mais aussi que vous pourrez aller chercher les munitions qu’il vous manque sur le plateau de jeu de votre voisin! Bah oui autant ne pas rester bloquer à court de balles c’est con quand même! Du coup vous piochez dans le sac du voisin et vous pouvez buter du monstre. Le joueur qui se sera fait “piquer” ses munitions recevra des bonus bien sûr pour pouvoir attaquer à son tour!

Malin.

Il faudra aussi créer des brèches dans les lignes de monstres adverses pour atteindre les lieutenants ennemis.

Prometteur.

l

  • Reykholt

l

Un des buzz du salon, la signature d’Uwe Rosenberg à elle seul m’a fait pré-commander ce jeu. Je l’ai récupéré sur le salon, je le testerais tranquillement.

Le pitch: Cultivez et récoltez vos légumes dans vos serres et concourez pour devenir le premier cultivateur d’Islande !

Ça vend du rêve non??? Blague à part c’est surtout pour les mécaniques et le soin apporté au jeu que l’on aime un Rosenberg.

l

  • Monster Lands

l

IMG_0449.JPG

Un jeu qui semble mixer des mécaniques eurogame avec de l’améritrash, ainsi qu’un très bel univers visuel. Placement de dés et résolution de combats, le jeu promet d’être assez velu. Il y a des tuiles, des cartes, des dés, un livre de règles de 30 pages, des jetons, des plateaux individuels, bref du matos bien lourd!

Dans un royaume envahi par les monstres, vous devrez aller les combattre et reconquérir les terres. Vous utiliserez vos dés pour effectuer des actions, améliorer votre clan, acquérir de l’équipement, et combattre! Pas mal de hasard bien sûr, mais un côté gestion assez prononcé qui m’a séduit!

A vérifier!

l

  • Save The Meeples

l

Grosse première impression sur ce “proto” déjà bien avancé de chez Blue Cocker. Le matos est somptueux comme vous pouvez le voir sur les photos. C’est Florian Sirieix qui est aux manettes pour ce 2ème jeu de la trilogie des meeple, le 1er étant Meeple War.

Le pitch est aussi ultra alléchant: On incarne des meeple qui sont menacés d’être capturés par les humains et d’être enfermer dans des boîtes de jeu Carcassonne. Pour éviter cela il va falloir construire des fusées pour fuir ce monde dangereux!!!

Déjà présenté à Cannes l’an dernier, le jeu se dévoile avec un matériel très avancé, la sortie doit être proche et on l’espère! Il risque d’être un des jeux de l’an prochain!

l

On peut aussi noter Rallyman GT qui arrive sur Kickstarter très vite donc on en parlera plus en détails à ce moment là, Cowboy-Bebop dont j’ai déjà fait un aperçu sur la page facebook du blog, et qui n’est qu’un proto à l’heure actuelle, et Planet de chez Blue Orange qui fera l’objet d’un test puisque ce jeu-concept mérite un test complet rien que pour l’innovation et le message inséré dans ce jeu!

l

Les jeux avec figurines

l

  • Monumental

 

l

Actuellement en campagne Kickstarter, c’est surtout l’occasion de vous montrer des photos des somptueuses figurines du jeu. Vous retrouverez ici un lien pour notre aperçu de la 1ère campagne Kickstarter du jeu, car oui c’est une nouvelle campagne actuellement, la 1ère ayant subie quelques écueils en court de route…

Le jeu nous propose d’incarner une civilisation et de la guider lors des différentes époques proposées, sur un plateau modulable constitué de tuiles. On a à notre disposition un deck de cartes qui va nous permettre de gérer la partie construction, amélioration et gestion des ressources, en bâtissant sa cité. On peut conquérir d’autres régions à l’aide de nos armées, le système de combat étant plutôt un système de paiement de ressources, un droit de conquête en quelque sorte, à s’acquitter en guise de combat…

La page kickstarter du projet ici.

l

  • Reich Busters

l

Le nouveau projet des Mythic Games va débarquer sur Kickstarter le 20 novembre 2018. Voici donc juste un petit aperçu des figurines qui sont vraiment très soignées! Univers complètement délirant, Reich Busters promet d’envoyer du lourd! On verra ce que ça donne au niveau du gameplay dès qu’on aura pu lire les règles.

l

  • Assassin’s Creed

l

Triton Noir est en charge de ce projet inspiré du système de jeu du plébiscité V-Commandos. La campagne Kickstarter débute tout bientôt, le 13 novembre 2018. Plus d’infos et de photos sur la page facebook du jeu.

l

l

l

Ouf! ça en fait tout de même!!!

l

Donc pour conclure parce qu’il est temps, que j’ai perdu les 3/4 des lecteurs à ce point là de l’article, et que j’en ai marre en +, Essen est un événement à faire au moins 1 fois dans sa vie si les jeux de plateau et de société vous passionnent! Allez-y en groupe, ou à 2, ou même en solo, vous ne vous ennuierez pas! Vous reviendrez avec l’envie de jouer tous les soirs (si c’est déjà le cas faut penser à consulter… j’adore les jeux mais il n’y a pas que ça non plus 😉 ). Vous aurez envie d’acheter plein de jeux, et vous vous demanderez sur le chemin du retour, c’est quand le prochain festival près de chez moi?

Pour Lelabodesjeux ce sera le festival Les jeux du Stan à Nancy les 17 et 18 novembre, et si possible, Reims Dé Jeux au festival Game’in Reims les 24 et 25 novembre.

 

Galerie photo bonus, avec plein de choses en vrac:

 

 

2 Commentaires

  1. Cesium

    Super compte rendu, ca fait envie, gugong a l’air d’être de la bombe atomique!! Chanceux (j ai pas backé 🙁
    Bon repos et bon jeux!!!

    Réponse
    • Fabien

      Merci Cesium ! Je publierai le test complet de Gugong très bientôt 😜

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Test: 7 Wonders Armada - […] fin 2018, j’ai pu récupérer cette extension à Essen, où j’ai pu avoir ma photo de fanboy avec Môssieur…
  2. Test: Coimbra - […] de folie, on a enfin pu tester Coimbra qui attendait patiemment son tour depuis notre retour d’Essen il y…
  3. Test: Detective Club - […] Enormément buzzé à sa présentation à Essen 2018. […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :