Kickstarter: Medieval Realms

par | 21 Nov 2019 | Kickstarter | 0 commentaires

Article rédigé par Hélène “Harrie” G.

l

Medieval Realms se déroule, comme son nom l’indique, au Moyen Age. Vous y incarnez des rois et reines aspirant à la prospérité de leur royaume. Envoyez vos maires produire des ressources et vos leaders militaires conquérir de nouvelles contrées pour agrandir votre royaume et prendre l’ascendant sur vos adversaires.

l

Entrez donc en lice et jetez le gant aux vils maroufles de votre tablée !

l

Ce jeu est l’oeuvre de Carlos Michán, illustré par Daniel Rosa, Fran Fernández et Philipp Ach. Le jeu est édité par Lost Games Entertainment Ltd. (financé sur Kickstarter en mars 2019).

Prévu pour 2 à 5 joueurs, à partir de 12 ans et pour une durée de 60 à 90 minutes.

l

Le matériel :

l

Medieval Realms est doté d’un matériel de très bonne qualité :

  • Un plateau principal d’une épaisseur respectable,
  • Des plateaux individuels plus fins mais qui remplissent parfaitement leur rôle, représentant le royaume de chaque joueur, (même si les ressources glissent un peu…)
  • Des écrans épais et relativement stables,
  • Des cartes épaisses agréables à prendre en main,
  • De sympathiques jetons (ressources et leaders) en bois. A ce propos, un petit reproche : les jetons Maire et Or sont exactement de la même couleur… Même problème avec les jetons Amiral et Matière Première, ainsi que les jetons Général et Production.

l

A quoi ça ressemble ?

l

l

Comment on joue ?

l

Lors de la mise en place, chaque joueur reçoit un plateau individuel (son royaume), un écran (son mur de défense), des leaders (jetons Maire, Amiral et Général) et des ressources, en fonction du nombre de joueurs. Sur le plateau principal sont placées les cartes des événements en cours (12) et à venir (6). Pourquoi faire une différence ? Pour anticiper la manche suivante !

l

Une partie se déroule en 7 manches, chacune se divisant en 2 phases :

l

Phase 1 : Abrités derrière leur mur de défense, les joueurs placent simultanément leurs leaders sur leur espace de gestion (maires) et sur la carte du royaume (amiraux et généraux). Les murs disparaissent ensuite pour laisser place à la production des maires, puis les joueurs comparent les forces en présence sur chaque zone de la carte et les joueurs majoritaires remportent des ressources. Pas de majorité ? Rien gagné !

Notons que c’est le seul endroit du royaume où les joueurs peuvent acquérir des points de combat, très utiles pour acquérir certaines cartes !

l

Phase 2 : La quantité de jetons Production détermine le 1er joueur, puis, dans l’ordre du tour, les joueurs effectuent une action chacun leur tour jusqu’à ce que tout le monde ait passé. Quelles actions sont possibles ? Elles sont au nombre de… 2 !

1/ Activer une carte en payant son coût d’activation en jetons Production (Le nerf de la guerre, clairement, cette ressource-là !) en fonction de son emplacement sur le plateau et la placer dans notre aire de déploiement (Si vous ne pouvez pas la placer, vous ne pouvez pas l’activer !).

l

Lorsqu’un joueur active une carte Royaume, il la place dans son aire de déploiement. Facile !

l

Il en est tout autrement pour les cartes Majorité et Enchère.

l

Comme son nom l’indique, c’est le joueur majoritaire dans la ressource indiquée qui récupère une carte Majorité dans son aire de déploiement…

l

Et c’est le joueur qui enchérira le plus avec la ressource indiquée qui récupérera la carte Enchère et la placera directement à droite de son plateau personnel en bénéficiant de son effet immédiat… Tout est clair ! A vous de surveiller les ressources de vos adversaires et de miser au bon moment !

l

Attention, les cartes ainsi placées dans votre aire de déploiement ne vous rapporteront rien pour le moment, d’où l’importance de la 2ème action !

l

2/ Payer le coût d’une carte de votre zone de déploiement pour l’acheter, la placer à droite de notre Royaume et gagner ainsi le droit d’en appliquer les effets immédiats dans un premier temps, puis permanents ou de fin de partie.

l

Vous ne pouvez plus rien faire ? Il ne vous reste qu’à passer : vous n’aurez plus le droit de jouer jusqu’à la fin de la manche en cours. Sauf… si des enchères sont ouvertes ; vous aurez toujours le droit d’y participer !

l

Lorsque tous les joueurs ont passé, la manche se termine et il faut préparer la suivante (défausser / ajouter des événements sur le plateau principal et avancer le marqueur de manche).

l

A la fin de la 7ème manche, la partie est terminée et les joueurs procèdent au décompte des points de victoire.

l

l

VERDICT

l

l

Si vous recherchez de l’immersion, il vous faudra chercher un peu… Mes joueurs et moi nous sommes tout de même laissé séduire car le jeu est agréable à prendre en main et plutôt bon. Si vous cherchez de la tension, jouez-y plutôt à 4 joueurs car la carte sur laquelle vous placez vos leaders militaires ne change pas de taille en fonction du nombre de joueurs (sauf à 5) … Vous serez donc plus nombreux à vous battre pour autant de ressources disponibles !

Il est un peu gênant que les leaders aient chacun la même couleur qu’une ressource mais l’on s’y fait : c’est dommage mais pas rédhibitoire !

Un jeu très sympathique avec pas mal de petites mécaniques et twists intéressants : de la majorité, des enchères, de la programmation, de l’opportunisme…

l

Et si vous aviez envie de jouer avec moi, je suis là : 

lelabodesjeux-medievalrealms-8

😉 Merci Carlos !

l

La règle (finale) en français arrive bientôt sur BGG.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Kickstarter: Wishland - […] Auteur : Carlos Michán Amado (Medieval Realms) […]

Laisser un commentaire