Test : Perladora

par | 14 Sep 2022 | Tests | 0 commentaires

Perladora est un jeu de Christwart Conrad et il est illustré par Mehdi Merrouche. Le jeu est édité par La boite de jeu.

C’est un jeu pour 2 à 4 personnes pour des parties de 20 à 30 minutes.

Le test a été réalisé à partir d’une boite fournie par l’éditeur.

l

Le matériel

Le plateau central est bien épais et ne gondole pas, les paravents sont assez solides les tuiles de plongeurs assez épaisses pour ne pas se tordre, les pontons en bois sont dans les normes et les perles sont de toute beauté et plates sur le dessous pour éviter de rouler partout sur la table, c’est malin !

l

Avis narratif

La saison des perles est lancée !

Mais mon clan n’est pas le seul à convoiter ces précieuses ressources, les autres clans aussi vont tenter de tout faire pour s’emparer des perles, n’hésitant pas à utiliser toutes les fourberies possibles pour arriver à leur fin !

Mais j’ai aussi mes atouts !

Si je vois que les 4 clans sont là, je m’associerai à l’un d’eux pour augmenter nos chances d’avoir quelque chose en partageant, plutôt qu’en agissant seul et en prenant le risque de repartir avec rien du tout !

Je sais que chaque clan usera de ses techniques spéciales, je dois donc aussi bien exploiter la mienne au bon moment pour me donner l’avantage dont j’ai besoin et surtout savoir appeler du renfort au bon moment !

La saison va démarrer, je place mes plongeurs dont je tente d’exploiter la force au mieux, parfois le nombre fera la différence, parfois un seul plongeur suffira à en vaincre plusieurs, mais attention au placement des pontons adverses, qui ne manqueront pas d’enfermer mes plongeurs s’ils le peuvent !

A moi aussi de leur rendre la monnaie de leur pièce !

l

Conclusion

Sous ses airs de petit jeu simple, aux graphismes très colorés, Perladora cache une perle (ahah) de stratégie et de fourberie.

Il est la réédition d’un autre jeu nommé Armadora (auquel je n’ai jamais joué pour pouvoir faire une comparaison) avec une rethématisation et quelques corrections de règles.

ndlr : Armadora est lui-même un “reskin” de Nuggets paru en 2003. Faut suivre un peu … ^^ (Merci Guillaume Tribout pour la précision)

Le jeu propose plusieurs modes de jeu, du plus simple à la version un peu plus compliquée, mais cette complexité n’est qu’un ajout stratégique !

Sauf si vraiment vous n’avez pas l’habitude de jouer à plus complexe que le Uno, vous pourrez intégrer les variantes avec les pouvoirs de clans directement, les règles étant simples de base, l’ajout des variantes ne prendra pas plus de quelques minutes d’explications et offrira un challenge stratégique bien plus important !

J’ai été très agréablement surpris par la stratégie du jeu, on est proche des échecs car il n’y a absolument aucune part d’aléatoire dans le jeu, c’est ce que nous ferons de nos plongeurs et des pontons qui fera le jeu.

Se placer au bon endroit, laisser croire à notre adversaire qu’un grand banc de perles nous intéresse ou au contraire que plusieurs petits bancs sont notre cible sera le sel du jeu, avec le placement des pontons pour délimiter les zones, fermer l’accès aux autres et avoir la plus grosse récompense sera toute une stratégie à penser !

En duo, l’affrontement est ultra tactique, les placements cruciaux, et les erreurs vont se payer en fin de partie !

Le mode par équipes à 4 est aussi un petit trésor à jouer, on joue ensemble 2 contre 2 et on peut se parler, mais on ne peut pas évoquer la stratégie à adopter, donc il faudra bien se comprendre pour ne pas ruiner les plans de notre binôme !

Je trouve que ce jeu est vraiment très intéressant, simple à expliquer et donc qui peut être joué avec le plus grand nombre, mais pour gagner, des stratèges auront l’avantage sur les personnes qui jouent plus en dilettante.

Une belle trouvaille que voici, et une course rapide et stratégique qui m’a beaucoup plu !

0 commentaires

Laisser un commentaire