Les Dossiers du Labo: La saga Les Aventuriers du Rail

par | 6 Déc 2020 | News | 0 commentaires

« On joue aux trains ?

– C’est parti !

– Super ! Lequel ?

– … »

En 2004, Alan R. Moon a créé, non pas une mine d’or… quoi que… mais un extraordinaire terrain de jeu pour les amoureux des trains et des jeux de plateau familiaux. Pas si familiaux que cela pour certains d’ailleurs… j’y reviendrai plus tard.

Sauf mention contraire, les différentes déclinaisons du jeu sont prévues pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 30 à 60 min.

Cet article ne vise bien sûr pas à détailler chaque version et extension du célèbre Ticket to Ride, de son nom original. Mais, devant le nombre grandissant de versions et d’extensions, il me paraissait intéressant de se pencher sur la question pour aider les joueurs potentiels à faire leur choix. Et j’en profite pour donner mon avis, qui n’engage bien évidemment que moi.

l

Le matériel

l

Dans chaque boîte, vous trouverez un plateau, des cartes, des marqueurs de score en bois et des wagons en plastique. Ah non, pas toujours… Parfois vous trouverez des taxis, des ferries, et parfois même, uniquement des cartes. Le tout est plutôt de bonne facture mais le tour blanc des cartes nécessite une rigueur inflexible sur le lavage des mains ! A moins que vous ne préfériez sleever ; dans ce cas, je vous invite à lire le paragraphe dédié dans l’article de Romain.

l

l

Les Aventuriers du Rail, premier du nom :

le principe de base

l

Le tout premier jeu de la gamme s’intitule :

  • Les Aventuriers du Rail (tout court !). Sa première édition date de 2004.

Il propose de jouer sur une carte des Etats-Unis et pose les bases d’une longue série pleine de surprises à travers le monde. Il vous faudra vous emparer de tronçons de voie ferrée pour relier les villes de vos destinations programmées.

l

l

Une partie des Aventuriers du Rail commence toujours par l’installation du plateau, la préparation des pioches de cartes Wagon et de cartes Destination.

Chaque joueur commence la partie avec des wagons et, en main, des cartes Wagon et Destination. Durant la partie, il pourra, à son tour, effectuer l’une des actions suivantes :

  • piocher des cartes Wagon,
  • piocher des cartes Destination,
  • prendre possession d’une route en défaussant des cartes Wagon et en plaçant ses wagons sur le plateau.

La partie prend fin lorsqu’il ne reste plus que 2 wagons ou moins à un joueur (Ce sera le cas dans la plupart des opus.). Chaque joueur joue alors un dernier tour puis la partie s’achève. Vient alors le décompte des points. Ceux-ci sont gagnés grâce aux voies ferrées possédées sur le plateau et aux cartes Destination réalisées. Le joueur avec le plus de points de victoire l’emporte.

Ü Nous avons affaire à un jeu de placement, de connexions, de gestion de main et d’objectifs secrets (Non, je ne dirai pas « blocage », je préfère y jouer en mode Bisounours !). Simple à prendre en main, il offre des parties courtes et parfois tendues-mais-pas-trop, ce qui peut plaire au plus grand nombre.

Je ne résiste pas à l’envie de mentionner la magnifique édition 10ème anniversaire, malheureusement introuvable à un prix décent, mais tellement belle et agréable à jouer avec son grand plateau et ses wagons personnalisés. Sans parler du rangement des wagons dans de superbes boîtes en métal !

l

l

Certains jeux de la gamme nécessitent une partie du matériel du jeu de base pour être joués : ce sont les extensions. D’autres proposent un matériel complet et se jouent donc en totale autonomie : on les appelle « standalones ». Je vous en dis plus ci-dessous.

l

Les « standalones »

l

Les standalones gardent le même principe : prendre possession des rails et remplir un maximum d’objectifs Destination.

Vous trouverez tout d’abord les boîtes de même format que le jeu de base, se jouant plus ou moins sur la même durée :

l

  • Les Aventuriers du Rail – Europe (2005)

C’est l’un des plus connus avec les Etats-Unis. Vous vous familiariserez avec l’utilisation de tunnels et de ferries, ainsi que la construction de gares.

Une difficulté légèrement augmentée par rapport à son grand frère, ce qui est plutôt agréable. Les gares permettent d’emprunter une route d’un adversaire mais rapportent des points en fin de partie si elles n’ont pas été utilisées : à ne construire qu’en cas de blocage donc ! 😉 Les tunnels, quant à eux, ajoutent une bonne dose de hasard qui oblige à être prévoyant, même si rien ne vous empêche de prendre des risques ! Heureusement, vous pouvez choisir leur couleur !

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – Märklin (2006)

Vous voyagerez ici en Allemagne et pourrez rejoindre les pays frontaliers. En plus de placer vos wagons, vous déplacerez des passagers pour collecter des marchandises (et donc des points de victoire).

L’utilisation des passagers et des marchandises est intéressante mais plus complexe que dans la version Allemagne. C’est, pour moi, peu intéressant. Et cette version propose beaucoup de plastique, même les marqueurs de score ! C’est dommage… A noter le renouvellement de 2 couleurs de wagons : le violet (J’aime beaucoup !) et le blanc à la place du vert et du bleu.

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – Scandinavie (2007)

Spécialement conçu pour 2 à 3 joueurs, cet opus vous emmène dans les pays nordiques (Danemark, Suède, Norvège et Finlande). Prenez le contrôle des voies ferrées, mais aussi des lignes de ferries et des tunnels.

Une version à la difficulté augmentée grâce aux ferries nécessitant des cartes Locomotive et surtout aux tunnels qui vous coûteront cher et auront presque tous leur propre couleur !

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – Autour du Monde (2016)

Beaucoup plus imposant que ses « congénères » et prévu pour 2 à 5 joueurs, Autour du Monde est aussi beaucoup plus long (jusqu’à 120min, d’après la boîte…) mais vous fait voyager sur tout le planisphère terrestre, d’un côté du plateau, en empruntant le train comme le bateau. Les joueurs auront toujours un nombre fixe de véhicules mais chacun pourra choisir leur répartition en fonction de ses objectifs (et pourra faire des échanges pendant la partie). De plus, ils devront jouer des cartes Wagon pour utiliser les voies ferrées et des cartes Bateau pour utiliser les voies maritimes et pourront construire des ports. Et pour encore plus de changement, certaines cartes Destination comporteront des itinéraires où il faudra relier plusieurs villes.

l

l

De l’autre côté du plateau recto-verso, le jeu vous fait découvrir la région des Grands Lacs d’Amérique du Nord. Le principe reste sensiblement le même que pour Autour du Monde.

l

l

Un renouvellement efficace pour davantage de réflexion et de plaisir de jeu (Si vous aimez les jeux longs !).  Attention, à 4 joueurs, ça peut vraiment trainer en longueur…

l

  • Les Aventuriers du Rail – Allemagne (2017)

Il s’agit là d’une révision des Aventuriers du Rail – Märklin. Les marchandises ont ici disparu et les passagers sont utilisés différemment : ils sont disposés sur le plateau et les joueurs doivent les collectionner et être majoritaires dans chaque couleur de meeple pour marquer des points en fin de partie. (Ils viennent à l’origine de l’extension allemande Zug um Zug – Deutschland 1902, dont je vous parlerai brièvement plus loin.)

Cette version est plus fluide et plus équilibrée que son petit frère Märklin, et ce grâce à la nouvelle utilisation des passagers et à la suppression des marchandises. De plus, le regroupement du standalone et de son extension dans la version française est une excellente initiative ! Et les destinations courtes et longues séparées permettent de mieux gérer ses objectifs. Les wagons violets sont toujours là, j’aime !

l

l

Les petits « standalones »

l

La gamme s’enrichit aussi régulièrement de versions courtes en petites boîtes carrées avec des plateaux illustrés d’un seul côté. Tout d’abord une version Europe rapide, puis des versions aux noms de capitales, permettront aux plus pressés de jouer des parties de moins de 15min à 30min maximum. Des versions de « découverte » ?

l

  • Les Aventuriers du Rail – Express (2018)

Une carte de l’Europe simplifiée pour une version plus courte que son ainé.

Des parties rapides sur une carte pas si petite : excellente idée !

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – New York (2018)

Placez vos taxis sur la toute petite carte de la ville de New York pour visiter les attractions touristiques lors de parties ultra-rapides.

Trop court pour moi mais agréable tout de même, malgré les attractions touristiques peu intéressantes (Il suffit d’y passer.).  Vous pouvez lire ici l’article complet de Fabien.

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – Londres (2019)

Connectez les différents districts de la capitale britannique en prenant possession des lignes de bus dans des parties super-rapides.

Les districts amènent un peu de renouveau sans révolutionner les jeux courts.

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – Amsterdam (2020)

Prenez le contrôle des routes commerciales et accaparez-vous le plus de marchandises lors de parties très courtes dans la capitale hollandaise.

Il renouvelle un peu les jeux compacts de la gamme avec les marchandises mais reste un jeu rapide sans grand challenge. En revanche, j’adore la direction artistique !

l

l

Pour les enfants

l

Une version pour les plus jeunes a même vu le jour et est plutôt intéressante, pour des voyageurs en herbe à partir de 6 ans :

l

  • Les Aventuriers du Rail – US : Mon Premier Voyage (2016)

Un plateau des Etats-Unis simplifié emmènera vos chérubins à la découverte d’un pays lointain et inconnu. Il s’agit davantage ici d’un jeu de course car le 1er joueur à valider 6 objectifs sera désigné vainqueur.

Une version simplifiée et adaptée aux enfants à partir de 6 ans pour les initier à ce monument du JDS. Un seul regret, que l’on ne puisse pas choisir les cartes Wagon dans une rivière mais seulement piocher les 2 premières cartes de la pile.

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – Europe : Mon Premier Voyage (2017)

Vos bambins pourront aussi voyager de la même façon à travers l’Europe.

Excellente idée que d’avoir prévu une carte plus locale pour les petits Européens ! Sinon, aucun changement particulier. Je ne possède que cette version (Pas la version US qui n’est plus éditée.), je n’ai donc manipulé que celle-ci : j’apprécie particulièrement les wagons, très agréables à utiliser ! C’est joli et d’une qualité équivalente aux jeux des « grands », voire un brin meilleure. 😉

l

l

Les extensions « standard »

l

Venons-en maintenant aux extensions à proprement parler, qui nécessitent le jeu de base (Etats-Unis ou Europe) pour jouer :

l

  • N°1 : Les Aventuriers du Rail – Asie & Asie Légendaire (2011)

Parcourez l’Asie en 2 ou 3 équipes de 2 joueurs pour remporter la victoire. Chaque joueur a sa propre main de cartes et ses propres destinations mais l’équipe a en plus une main et des destinations communes. La communication est bien sûr limitée !

Il n’est pas si évident de se comprendre et de coopérer dans une même équipe, c’est là tout le sel de cet opus. Il vous faudra être très attentif et bien réfléchir avant de placer des wagons, tout comme piocher des cartes Wagon ou choisir des cartes Destination. Vous ne serez pas seul dans l’aventure ! Un challenge intéressant et très agréable pour peu que vous soyez « à l’écoute » de votre partenaire.

l

l

Quant à l’autre côté du plateau, il représente l’Asie Légendaire, où vous jouerez normalement, en mode pleinement compétitif, de 2 à 5 joueurs. Cette version apporte son lot de (petites) nouveautés avec les routes de montagne qui nécessitent de défausser un wagon pour pouvoir les emprunter, et les ferries qui requièrent une locomotive pour être utilisés.

Défausser des wagons sans pouvoir les récupérer est frustrant mais cela induit davantage de réflexion et de préparation.

l

l

  • N°2 : Les Aventuriers du Rail – Inde & Suisse (2017)

Sur une face, traversez l’Inde en créant des mandalas pour marquer un maximum de points.

Faire des boucles amène vite un joyeux bazar sur le plateau mais rend le jeu très intéressant !

l

l

Sur l’autre face, visitez la Suisse et ses pays limitrophes en utilisant au mieux les tunnels et en choisissant astucieusement les différents types de cartes Destination. Cette version est spécialement conçue pour 2 ou 3 joueurs.

Les locomotives sont réservées aux tunnels, ce qui complexifie assez la pose sur les routes « normales ». Les cartes Destination aux multiples liaisons ne simplifient pas leur réalisation mais apportent un challenge supplémentaire.

l

l

  • N°3 : Les Aventuriers du Rail – Au cœur de l’Afrique (2012)

2 à 5 joueurs pourront découvrir l’Afrique (centrale et septentrionale) et ses différents types de terrain. Ces cartes permettent de doubler les points d’une route à condition d’en avoir au moins autant que ses adversaires. Pour ce faire, jouez-en une de la couleur correspondant à la voie acquise.

Les cartes Terrain apportent un peu de renouveau dans le comptage des points et la carte de l’Afrique son lot de difficultés. A réserver aux afficionados de la série.

l

l

  • N°4 : Les Aventuriers du Rail – Pays Bas (2013)

Au pays des tulipes, dont la silhouette se profile un peu partout sur le matériel, il faudra s’acquitter du prix du péage pour s’installer sur une route double déjà occupée par un adversaire. Pas assez de jetons Péage ? Pas de panique, vous pourrez faire un emprunt ! Les routes doubles sont majoritaires et l’on peut même emprunter les 2 voies à 2 joueurs. Eh oui, de toute façon il faut payer !

Un opus fleuri qui cache bien son jeu axé sur l’argent ! J’aime beaucoup le fait que l’on puisse emprunter les voies doubles quelle que soit la configuration, et le système de péage bien tendu. Cela change la façon d’appréhender une partie et c’est tant mieux !

l

l

  • N°5 : Les Aventuriers du Rail – Royaume Uni & Pennsylvanie (2017) ♥

D’un côté du plateau, visitez le Royaume Uni en faisant évoluer vos technologies pour aller plus vite et plus loin : au début de la partie, vous ne pourrez poser que des tronçons de 1 ou 2 wagons et seulement en Angleterre. Par exemple, il vous faudra acquérir l’Hélice pour pouvoir prendre le ferry ou acheter une concession en Ecosse pour être en mesure de vous y rendre…

De loin le plus complet et le plus précis de la gamme à mon avis. Vous ne pourrez pas emprunter les tronçons de 4, 5 ou 6 wagons si vous n’avez pas au préalable fait l’acquisition des Tuyaux de surchauffe : c’est complètement logique et donc extrêmement agréable malgré la difficulté. Une carte permet même d’emprunter à 2 les voies doubles ! Notez qu’une variante avancée est également proposée, de quoi occuper vos longues soirées d’hiver (ou de confinement ☹) ! Pour reprendre ce que j’annonçais au début de l’article : pas si familial donc !

l

l

De l’autre côté, vous trouverez la Pennsylvanie et ses actions. Il vous faudra collecter le plus d’actions de chaque type (le long des routes) pour être majoritaire à la fin de la partie et marquer davantage de points.

Les actions tombent un peu comme un cheveu sur la soupe et apportent un nombre disproportionné de points. A 2 joueurs, il vous faudra jouer avec un joueur neutre, ce qui aura une incidence sur le calcul des majorités en fin de partie. Un peu rébarbatif, cela permet d’augmenter l’écart de points entre les joueurs quand une énorme différence de cartes Action les séparent. Dans l’absolu, les points des cartes Action peuvent créer un écart énorme entre les joueurs et un sentiment d’injustice… Inutile de préciser mais… je n’adhère pas.

l

l

  • N°6 : Les Aventuriers du Rail – France & Old West ()

Cet opus au plateau double-face se joue de 2 à 5 joueurs et vous propose de voyager à travers la France. Pour ce faire, il vous faudra construire des rails avant de poser des wagons.

La France modifie le gameplay grâce à la pose des rails. Cela apporte un petit côté programmation très agréable.

l

l

De l’autre côté du plateau, 2 à 6 joueurs partent à la conquête de l’Ouest en commençant dans leur ville natale puis étendent leur réseau ferré et prennent possession de villes. C’est vous qui récolterez les points des autres joueurs qui rallient vos cités ! Vous pourrez également jouer avec la mini-extension Alvin, que vous devrez kidnapper pour marquer des points supplémentaires.

Le fait de s’étendre à partir d’une ville choisie au départ complexifie le jeu en y apportant une tension supplémentaire, augmentée par le système des cités. Alvin offre un objectif de plus mais reste anecdotique. Notez qu’un type de wagon supplémentaire de couleur blanche est fourni pour jouer jusqu’à 6.

l

l

  • N°6bis : Les Aventuriers du Rail – Pologne (2019 – n’existe pas en français pour l’instant mais se trouve sur le net)

La carte de la Pologne vous fera visiter ce joli pays que vous prendrez soin d’être le 1er à relier à ses pays frontaliers pour marquer un maximum de points.

Celui-là, je l’ai acheté en raison de mes origines. Ce n’est pas le meilleur opus de la série mais il est très abordable en matière de difficulté, avec finalement peu de nouveautés. Dommage également que le plateau ne rende pas hommage à la décoration polonaise…

l

l

  • N°7 : Les Aventuriers du Rail – Japon & Italie (2019)

Au Japon, autrement nommé pays du soleil-levant, une partie de la voie ferrée est réservée aux voies rapides dans un projet commun à tous les joueurs. En effet, vous utiliserez les wagons spéciaux TGV au lieu des vôtres ; plus vous contribuerez à ce projet, plus vous marquerez de points en fin de partie. Vous pourrez voyager à travers le pays, mais aussi dans le métro de la ville de Tokyo.

Une touche de semi-coopération rafraichissante dans un jeu d’ordinaire purement compétitif, avec un certain avantage pour ceux qui participent le plus aux voies communes.

l

l

Sur l’autre face du plateau, vous vous rendrez en Italie où les régions traversées auront une grande importance dans le gain de points de victoire. Vous devrez en outre jouer des cartes spéciales pour prendre le ferry.

La course aux points sera rude ! Visiter le plus grand nombre de régions encombre vite le plateau mais ajoute un challenge intéressant. L’emploi des cartes ferry apporte une contrainte supplémentaire sans toutefois bouleverser le jeu.

l

l

J’ajouterai, pour terminer cette partie consacrée aux « grosses » extensions, une phrase qui résume tout à fait mon ressenti : de petits ajouts au gameplay pour une grande expérience de chaque côté du plateau !

l

Les extensions « petit format »

l

Ces extensions apportent des cartes supplémentaires (et parfois davantage) aux jeux auxquels elles se rapportent.

l

  • Les Aventuriers du Rail – USA 1910 (2006)

Cette extension n’est jouable qu’avec Les Aventuriers du Rail (USA, premier de la gamme). Vous y trouverez de nouvelles cartes Destination et Wagon au format standard si les cartes au format mini du jeu de base vous semblaient trop petites, et 3 nouvelles façons de jouer, en mixant ou pas les types de cartes Destination.

Quelle bonne idée de fournir des cartes au format standard ! Les nouvelles cartes Destination changent un peu les lieux où vous devrez vous rendre mais n’apportent rien de nouveau au gameplay.

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – Europa 1912 (2009)

Cette extension apporte de nouvelles cartes Destination que l’on peut (ou pas) mélanger à celles du jeu de base dans 3 nouvelles façons de jouer. Celles-ci sont uniquement compatibles avec Les Aventuriers du Rail – Europe.

Quant aux entrepôts et dépôts, ils sont jouables avec tous les titres de la gamme. Ils permettent aux joueurs de construire des dépôts sur les villes et de placer des cartes dans les entrepôts de tous les joueurs. Il suffit de rallier une ville avec un dépôt pour récupérer toutes les cartes d’un entrepôt.

Comme pour USA 1910, les nouvelles cartes Destination changent un peu les lieux où vous devrez vous rendre sans renouveler le gameplay. Les entrepôts et dépôts modifient la façon de jouer mais sans grand intérêt.

l

l

  • Zug um Zug – Deutschland 1902 (2015 – n’existe qu’en allemand)

En français, cela aurait donné : Les Aventuriers du Rail – Allemagne 1902.

Cette extension n’est jouable qu’avec Zug um Zug – Deutschland, édition allemande de 2012. Elle lui apporte les passagers et des cartes Destination mais est inutile à la version française de 2017 qui inclut le standalone et l’extension.

Cette extension ne concernant pas les joueurs français, je vous invite à lire le paragraphe consacré à l’Allemagne pour en savoir plus. Mais au moins, vous savez qu’elle existe ! 😉

l

l

L’extension PnP

l

A l’heure où j’écris ces lignes, un seul PnP officiel existe (à ma connaissance) : celui proposé gratuitement sur le site d’Asmodée lors du 1er confinement dû à la Covid 19 au printemps 2020. Il s’agit d’une extension proposant un plateau représentant les différentes pièces d’une maison, des cartes Destination et de règles spécifiques, le tout à imprimer par nos soins.

Je me suis donc lancée dans l’aventure.

Outre l’originalité (par rapport au reste de la gamme) de se promener dans une maison, les rôles à endosser amplifient le côté familial du jeu et ce n’est pas désagréable. L’apport des routes familiales est sympathique car elles permettent de marquer quelques points mais aussi de nous aider à finaliser nos destinations.

Je trouve dommage qu’un moyen de transport plus approprié à la maison (Des patins ? 😉) n’ait pas été inclus dans le PnP, même s’il aurait tout de même fallu utiliser les wagons du jeu de base…

l

l

Introuvables et autres curiosités

l

Certaines déclinaisons ont également été créées mais sont aujourd’hui difficiles à trouver, ou à des prix prohibitifs…

l

  • Les Aventuriers du Rail – Le jeu de cartes (2008)

Comme son nom l’indique, il est uniquement composé de cartes et reprend le thème de la série. Il vous faudra rallier des destinations en jouant les cartes Wagon des couleurs demandées, d’abord dans votre gare de triage (par couleur donc), puis dans la pile de vos trains en circulation face cachée (en prenant la 1ère carte de chaque pile de votre gare). Vous aurez besoin d’un minimum de mémoire et d’organisation car les destinations inachevées vous feront perdre des points !

Plus aucun blocage possible dans cette déclinaison ; la seule interaction sera indirecte en prenant une carte Wagon visée par vos adversaires… Il n’empêche, la transformation est bien pensée et originale. Bizarrement, je me suis souvent retrouvée avec trop de cartes Wagon (en circulation) en fin de partie, et donc le regret de n’avoir pas pioché plus de destinations ! Bien sûr, on ne voyage pas vraiment ; mais si on se détache du matériel du jeu de base, on Il s’agit d’un jeu dit « de voyage » à emporter partout pour passer de bons moments en attendant de retrouver vos « vrais » wagons ! 😉 Notez qu’il n’est plus édité, comme les références qui suivent, mais se trouve d’occasion.

ll

  • Ticket to Ride – The Dice Expansion (2008 – n’existe qu’en anglais)

Compatible avec tous les jeux de la gamme, cette extension dés remplace les cartes Locomotive et Wagon. A chaque tour, le joueur actif lance 5 dés spéciaux et tente de prendre possession d’une route. Notez que des dés Tunnel sont inclus pour les versions du jeu le nécessitant.

Je ne possède pas cette extension mais n’en vois pas trop l’intérêt…

l

l

l

Parlons maintenant des perles rares de la gamme : les goodies et autres « promos ». Extrêmement difficiles à trouver, ils sont le Graal des complétistes, ces joueurs/collectionneurs avides de tout posséder de leur gamme adorée !

l

  • Ticket to Ride – Mystery Train (2004 – n’existe qu’en allemand / anglais)

Des cartes promotionnelles proposant de nouvelles destinations pour Les Aventuriers du Rail (Etats-Unis) ainsi que des cartes Personnage vous offrant des objectifs bonus de fin de partie ou une action spéciale à réaliser lors de votre tour.

Les destinations restent des destinations… Mais les personnages sont intéressants à jouer, tant pour leurs bonus de fin de partie (On y retrouve d’ailleurs le train le plus long…) que pour l’action spéciale qu’ils offrent. Dommage qu’il n’y ait qu’une seule de cette dernière (en double), mais une carte vierge est proposée pour laisser libre cours à votre imagination !

l

l

  • Les Aventuriers du Rail – Alvin & Dexter (2011)

Cette extension peut être utilisée avec tous les jeux de la gamme. Elle est constituée de 2 figurines et de cartes, ainsi que d’une règle multilingue. Alvin et Dexter sont 2 monstres que vous pourrez déplacer pour empêcher vos adversaires de se rendre dans certaines villes et gagner des cartes qui vous ferons marquer des points en fin de partie.

Vous aimez le chaos ? Cette extension est faite pour vous !

l

l

  • Ticket to Ride – Halloween Freighter (2012 – n’existe qu’en anglais)

La boite contient des wagons remplis de citrouilles et des gares maudites ; ce goodie est sorti pour Halloween, comme son nom l’indique clairement. 😉

Il peut être utilisé avec tous les titres de la gamme, y compris l’Europe grâce aux gares (Bonne idée !).

Je ne la possède pas et je trouve qu’il s’agit là d’un accessoire complètement dispensable mais plutôt joli (donc indispensable ?).

l

l

  • Ticket to Ride – Orient Express (2015 – n’existe qu’en anglais)

Ces cartes promotionnelles constituent une mini-extension pour Les Aventuriers du Rail – Europe. Il s’agit de cartes Destination supplémentaires sans autre ajout.

Pour les amoureux du célèbre train !

l

l

Autour des Aventuriers du Rail

l

Et maintenant, quelques mots sur tout le reste. Eh oui, Les Aventuriers du Rail sont source de créativité, d’inventivité… et nombre d’adorateurs de la licence s’en donnent à cœur joie pour réinventer le jeu.

De nombreux plateaux « fan-made » existent et vous emmèneront dans des dizaines d’autres pays. Je n’en ai testé aucun car la gamme existante me suffit amplement et offre des jeux bien équilibrés.

D’autres ont créé de nouveaux wagons, des supports même pour ces wagons, pour les cartes…

Le joueur n’est jamais à court d’idée, et si cela ne gêne pas l’édition du jeu, pourquoi pas ?

Vous trouverez sur BoardGameGeek l’ensemble des références de la gamme, y compris les jeux « fan-made ».

l

Pour bien débuter

l

Devant le choix que l’on pourrait presque qualifier de pléthorique, il convient d’essayer un jeu dans la même veine de ce que l’on a l’habitude de côtoyer.

Si vous débuter dans le monde du JDS, je vous proposerais la version Express.

Si vous aimez les jeux super-rapides, essayez donc l’une des 3 versions courtes qui se déroulent dans les capitales : New York, Londres ou Amsterdam.

Si vous voulez commencer par le commencement, jetez-vous sur Les Aventuriers du Rail (1er du nom) avant de vous lancer à la découverte des autres pays.

Quant aux joueurs plus « experts », je ne saurais que trop vous recommander l’extension Royaume Uni !

l

l

CONCLUSION

l

l

Une partie des Aventuriers du Rail est toujours agréable et tous ont un intérêt à mes yeux : la petite touche en plus que je vous ai décrite pour chacun d’entre eux.

Il est bien évident qu’il faut être amoureux du jeu pour acheter l’intégralité de la gamme ! Je vais donc vous citer :

  • mes 2 standalones fétiches : j’apprécie particulièrement l’Allemagne pour l’ajout des voyageurs et la France pour la pose des rails.
  • et mes 3 extensions préférées : j’adore l’Asie pour son mode de jeu en équipes, le Royaume Uni pour toutes les actions à débloquer, et l’Inde pour ses mandalas.

J’ajouterai une mention spéciale pour la version Autour du Monde qui allonge sérieusement les parties pour mon plus grand plaisir, et allie train et bateau dans le même jeu.

Quant aux versions courtes, vous aurez compris que je ne fais pas partie du public visé ! 😉

Petit point technique à connaître : les cartes Wagon comportent un symbole par couleur, les rendant accessibles aux personnes ayant des difficultés à distinguer certaines couleurs. C’est un point extrêmement positif, mais… Malheureusement, seule leur couleur permet de distinguer les wagons (Sauf pour la version 10ème anniversaire.) … C’est vraiment dommage !

Selon le type de joueurs attablés avec vous, vous pourrez jouer de manière tout à fait pacifique sans essayer de coincer les autres pour les empêcher d’avancer ou totalement agressive en essayant de bloquer vos adversaires. A vous de choisir votre façon de jouer !

Concernant les différentes configurations, je suis une adepte du 2 joueurs / équipes, mais si vous aimez les blocages, allez-y en nombre !

On pose des wagons pour prendre possession des voies ferrées, on relie des villes entre elles : les Aventuriers du Rail propose des parties finalement beaucoup plus immersives que la plupart des JDS via un gameplay simple mais efficace.

Je n’ai volontairement pas mentionné les cartes Bonus, présentes dans la plupart des opus. Le train le plus long et le plus grand nombre de destination complétées vous rapporteront 10 ou 15 points supplémentaires en fin de partie, ce qui n’est pas négligeable ! Cela apporte en outre un objectif supplémentaire pas trop « casse-tête » mais plutôt intéressant.

Notez que les extensions nécessitent les wagons et les cartes Wagon d’un jeu de base, ce qui accélère leur vieillissement (surtout des cartes !). Dommage que l’éditeur refuse de vendre ces cartes seules pour remplacer les anciennes…

Inutile de vous préciser que je suis une inconditionnelle de la série et que j’attends la prochaine mouture avec impatience !

Bon voyage !

0 commentaires

Laisser un commentaire