Test: Pour Une Poignée de Meeples

par | 11 Mar 2020 | Tests | 0 commentaires

Drôle de petite boîte que voilà … Moi, direct, ça me rappelle les souvenirs des westerns du maître Sergio Leone, Il était une fois dans l’Ouest, Pour une poignée de Dollars, Le Bon, la Brute et le Truand pour ne citer qu’eux !

l

Ce jeu est l’œuvre de Jonathan “Jonny Pac” Cantin, illustré par The Mico, publié par Final Frontier Games et localisé par Super Meeple.

Le jeu est prévu pour 2 à 4 pieds tendres, à partir de 14 ans et pour une durée d’environ 30 minutes.

l

A quoi ça ressemble ?

l

l

Comment on joue ?

l

Le jeu s’inspire des mancalas, dont voici la définition wikipédia (eh oui, un peu de culture ne fait pas de mal) :

Mancala est l’appellation générique d’un ensemble de jeux de société traditionnels africains et asiatiques, aussi appelés jeux de semis. Il s’agit de jeux de stratégie combinatoire abstraits du type «compter et capturer» dans lesquels on distribue des cailloux, graines ou coquillages dans des rangées de coupelles ou de trous, parfois creusés à même le sol.

l

A cette inspiration traditionnelle, Jonny Pac va ajouter le placement d’ouvriers, et faire éclore le tout au Far West !

l

On se retrouve donc avec un plateau central qui représente la rue principale avec les différents commerces, et les emplacements pour les duels entre fines gâchettes !

Les cubes ressources représentant l’or et la pierre – et qui sont nécessaires pour construire les chapiteaux sur les bâtiments, et convertir l’or en lingots pour obtenir + de points de victoire – sont placés dans un sac de minage dans lequel les joueurs iront piocher au hasard les cubes.

l

Chaque bâtiment situé des 2 côtés de la rue va pouvoir être possédé par un joueur qui y ajoutera un chapiteau à sa couleur. Cela lui donnera des points de victoire à la fin de la partie, mais aussi la possibilité de récolter des ressources quand un meeple y sera placé pour y déclencher son action.

l

Dans ce jeu de placement, on va égrainer des meeples le long de la rue sur les bâtiments adjacents, et déclencher les actions correspondant à la couleur du meeple.

l

Ainsi, au fur et à mesure de la partie, les bâtiments appartiendront aux différents joueurs, et il faudra veiller au placement de vos meeples pour ne pas déclencher des actions qui favoriseraient les propriétaires des bâtiments, et donc vos adversaires !

l

  • A son tour, un joueur va choisir un lieu contenant au moins 1 meeple et les prendre tous.

l

  • Il va ensuite les poser sur des cases libres de la rue, un meeple par case, en les égrainant jusqu’à tous les avoir posés.

l

  • Puis le joueur va résoudre les actions des meeples posés dans l’ordre de son choix.

l

Enfin le joueur pourra convertir son or en lingots pour gagner + de PV à la fin de la partie.

l

Lonely meeple

l

Les types de meeples sont au nombre de 5, et déclenchent des actions différentes :

  • Les ouvriers (marron). Une fois posé devant un bâtiment, l’ouvrier déclenche son action qui est de construire un chapiteau sur un bâtiment (en s’acquittant du coût), et donc d’en prendre possession pour la suite de la partie. Mais si une tuile chapiteau est déjà présente, c’est le propriétaire de celle-ci qui peut améliorer son chapiteau pour qu’il lui donne + de ressources et de PV.

l

  • Les mineurs (jaune) vont faire piocher le propriétaire du bâtiment un nombre de cubes ressources dans le sac de minage.

l

  • Les bandits (rouge) vont faire piocher au joueur qui pose le bandit 2 cubes ressources par mineur dans le bâtiment.

l

  • Les adjoints au shérif (bleu) vont faire piocher au joueur qui le pose 2 cubes par bandit dans le bâtiment, puis envoyer les bandits en prison !

l

  • Le pion Madame (violet) va permettre de piocher 1 cube par ouvrier dans le bâtiment, puis les envoyer au saloon.

l

Une fois déclenchée l’action du meeple, celui-ci rentre dans le bâtiment et vient s’ajouter aux meeples déjà présents.

l

Le saloon et la prison

l

Un joueur qui prend les meeples contenus sur l’un de ces lieux peut choisir n’importe quelle case porte ou confrontation pour commencer à les égrainer, ce qui peut être très stratégique durant la partie.

De +, en prenant les bandits détenus dans la prison, le joueur va ajouter un cube dynamite dans le sac de minage. Si un joueur le pioche, tous les joueurs perdent la moitié de leurs cubes pierre !!

l

Cette ville est trop petite pour nous 2

l

S’il y a un meeple sur chacune des 2 cases confrontation, on doit résoudre le duel. La couleur du meeple influe sur sa “puissance”, et celui qui possède le + élevé pourra choisir de relancer son dé une fois.

Les 2 joueurs lancent un dé et comparent le résultat. Le + élevé l’emporte, envoie l’autre au cimetière, et peut piocher un nombre de cubes équivalant à sa puissance.

 

lelabodesjeux-pourunepoignée-6

l

La fin de partie se déclenche s’il n’y a plus d’or à la banque (6 lingots en début de partie), s’il n’y a plus de tombes au cimetière ou si les 3 caisses de dynamite ont été piochées dans le sac de minage.

Les joueurs calculent leur score avec les lingots d’or, les PV indiqués par leurs chapiteaux et les cubes d’or restants.

Le score le + élevé l’emporte, et le joueur regarde ses adversaires quitter sa ville à bride abattue vers le soleil couchant 😉

l

Ps: l’aide de jeu est écrite avec les pieds et il vaut mieux ne pas l’utiliser. L’éditeur a publié un correctif ici.

l

l

VERDICT

l

l

Ce jeu est très plaisant, surtout si la partie hasard de la pioche ne vous rebute pas! 😉

A 2 joueurs le jeu est + stratégique et moins fou-fou. On peut + aisément adapter sa stratégie pour ne pas faire d’actions favorisant l’adversaire. Il faut jongler entre les bâtiments vous appartenant (et donc y placer un meeple vous permettant de piocher des ressources ou d’y poser/améliorer un chapiteau), et ceux appartenant à votre adversaire afin d’y placer un meeple ne déclenchant pas d’action trop bénéfique pour lui (par exemple un ouvrier devant un bâtiment déjà amélioré, qui donc ne déclenchera aucune action).

A 3 ou 4 joueurs il y a une vraie dimension chaotique et le jeu prend tout son sens. Il devient presque impossible de ne pas déclencher d’action intéressante pour vos adversaires au fur et à mesure que la rue se remplit. Il vous faudra ruser et favoriser tantôt l’un, tantôt l’autre de vos adversaires. On se retrouve souvent dans cette prise de décision guidée par le moindre bénéfice pour vos adversaires. Parfois jusqu’à s’en arracher les cheveux tellement le moindre de vos placements de meeple semble trop bénéficier à vos adversaires !!

Mais dites-vous qu’ils auront les mêmes problèmes et que vous en bénéficierez à leur tour 😉

l

En bref, c’est fun, la thématique est bien respectée et agréable, le matériel de bonne facture pour un jeu à ce prix, et vous aurez plaisir à le sortir à l’apéro, entre 2 jeux + corsés ou avec des joueurs “novices”. Il s’explique facilement, même si les spécificités des placements et des actions des meeples nécessiteront un peu de pratique pour justement mieux maîtriser ce chaos qui s’accentue au fur et à mesure que tous les bâtiments appartiennent aux différents joueurs. Mais c’est là tout le sel de ce jeu !

l

Nous faisons partie du programme d’affiliation mis en place par Philibert sur leur site. Cela signifie que si un jeu que nous avons chroniqué vous plaît, et que vous l’achetez en cliquant sur le lien Philibert que nous proposons en bas de chaque article, nous percevrons une modeste contribution nous permettant de nous acheter d’autres jeux, pour pouvoir les chroniquer et vous donner notre avis. C’est une forme de soutien, et nous vous en remercions par avance! C’est grâce à vous que nous pouvons continuer à abreuver ce modeste blog avec toujours + de contenu.

l

Disponible ici: philibert

Prix constaté: 20€

0 commentaires

Laisser un commentaire