Test: Foothills

par | 15 Sep 2019 | Tests | 6 commentaires

Foothills c’est l’exemple même du jeu qui donne pas envie…

L’artwork utilisé pour la couverture, la police de caractères, le fait que ce soit bien indiqué en gros et gras JEU 2 JOUEURS – EXPERT

l

Clairement les éditeurs voulaient que ce soit clair, c’est pour 2 joueurs experts qui se soucient moins de la direction artistique que des mécaniques.

l

Pourquoi pas … reste à voir ce que ça donne!

l

Donc dans Foothills vous allez incarner un contremaître d’une équipe d’ouvriers œuvrant à la réalisation du réseau ferroviaire du Pays de Galles.

“Gérez votre équipe comme il le faut en faisant attention au moindre détail, et vous devriez pouvoir les récompenser par une bonne bière au pub à la fin de la journée.”

C’est pas moi qui le dit, c’est le livret de règles… véridique!

l

C’est Ben Bateson et Tony Boydell qui ont créé ce jeu. Klemenz Franz est responsable de ces illustrations. Et Lookout Games et Funforge, responsables d’avoir validé ces choix artistiques en tant qu’éditeurs 😉

l

A quoi ça ressemble?

l

l

Comment on joue?

l

Au milieu de la table on va représenter les différentes lignes de chemin de fer à construire par des cartes comprenant des gares à construire, des zones de gravats à retirer, des voies à poser et des ressources à récupérer.

l

Chaque joueur dispose de son plateau personnel avec des cartes actions recto-verso ainsi qu’un géomètre qui sera bien utile.

l

Lors de son tour, un joueur pourra choisir 1 action à effectuer parmi les cartes visibles devant lui. Chaque carte est recto-verso ce qui signifie que quand vous jouez l’action de la face recto, vous retournez la carte qui présente une autre action que vous pourrez faire lors des tours suivants, afin de la retourner encore sur la face recto de départ.

Pour info toutes les actions principales de chaque type sont identiques, alors que les actions secondaires sont toutes différentes. Chaque joueur aura donc à sa disposition des actions différentes à effectuer.

l

Les types d’actions sont:

  • Collecter des ressources (pierre, gravats ou fer) en les prenant sur la zone entrepôt que l’on remplit lorsqu’un joueur prend la dernière ressource présente. On pioche alors des ressources dans le sac prévu à cet effet qui contient aussi des cubes blancs qui viennent déclencher un événement. On va alors venir poser une tuile concurrent sur une carte d’une ligne de chemin de fer, carte qui sera dorénavant indisponible pour les joueurs, ce qui peut vraiment vous embêter dans votre stratégie.

l

  • Retirer des gravats. Avant de pouvoir construire une voie ou une gare il vous faudra retirer les gravats présents sur les cartes. 

l

  • Poser une voie et/ou obtenir une pierre. En payant 2 ressources fer vous placez une tuile voie sur la case disponible la + à gauche d’une ligne de votre choix.

l

  • Construire une gare en payant son coût (fer, pierre, gravats ou passagers). Accessoirement vous pouvez récupérer un bonus et libérer une case géomètre sur laquelle vous pourrez y déplacer votre pion géomètre et bénéficier de l’action.

l

  • Déplacer le géomètre sur une case géomètre disponible ou sur le Pub. En vrac, vous pourrez récupérer des billets de lignes qui seront des PV en fin de partie, des ressources, ou, en allant au pub, de mettre de côté 1 de vos cartes action ce qui est indispensable pour scorer des PV en fin de partie. La carte mise de côté est remplacée par 1 autre carte disponible dans la réserve.

l

Fin de jeu et décompte

l

La partie s’arrête lorsque tous les heurtoirs (que l’on place lorsque toutes les cases voie d’une ligne sont occupées) sont placés, ou lorsqu’on doit placer 1 tuile concurrent mais qu’il n’y en a plus.

l

Ce qu’il faut comprendre dans Foothills c’est qu’il y a plusieurs façons de scorer des PV, mais que c’est à vous de les débloquer. En effet en envoyant votre géomètre au Pub (oui oui!) vous pourrez mettre de côté 1 de vos cartes action, qui détermine quels points compteront.

Par exemple, sur 1 de vos cartes action, il y a indiqué 1 PV par paire de passagers dans votre réserve. Si vous mettez cette carte de côté durant la partie, vous scorez les points de vos passagers en fin de partie.

Sinon vous repartez broucouille avec tous vos passagers mis de côté…

l

A bien garder en mémoire donc, sachant que vous ne pourrez pas mettre toutes les cartes de côté durant la partie, donc à vous de bien choisir.

l

On additionne donc tous les PV indiqués par les cartes actions stockées, auquel on rajoute tous les jetons bonus en jeu qui s’obtiennent à la majorité de gares sur la ligne correspondante.

Le joueur qui a le + de PV … l’emporte, comme d’hab!

l

l

VERDICT

l

l

Très clairement, Foothills aurait mérité une direction artistique moins germanique. Ce jeu est très bon, un vrai jeu pour 2 joueurs (suffisamment rare pour le noter) et saura combler les joueurs avides de mécaniques de placement et d’optimisation. Malheureusement la couv’ du jeu en rebutera plus d’1 et sans me mouiller, je doute que ce jeu fasse de très bonnes ventes. Rien qu’à la boutique où j’ai mes habitudes, la Caverne du Gobelin à Metz, il ne s’en est venu que 2 boîtes, dont la mienne.

l

Pourtant, après une explication des règles un peu touffue, tout se met vite en place, et on aperçoit vite les possibilités d’optimisation dans le jonglage entre les faces des cartes actions, les cartes à mettre de côté pour scorer, et les lignes à déblayer avant de construire. La 1ère partie compte pour du beurre mais devrait vous laisser apercevoir la profondeur du jeu, et vous convaincre d’en relancer une.

l

La thématique est assez présente sur le matériel, on voit bien qu’on construit des lignes de chemin de fer et tout, mais vraiment ces illustrations sont d’un autre temps et nuisent un peu au plaisir du jeu. Il faudra passer outre, et on vous y invite fortement!

l

Ce jeu rejoint la collection pour 2 joueurs de ces éditeurs, comme Caverna caverne vs caverne ou Patchwork. Il faut espérer qu’ils persistent dans cette voie, en ne visant peut être pas uniquement un public allemand généralement plus enclin à aimer ce genre de D.A.

l

Pour finir n’oubliez pas que ce jeu est une course, et qu’après quelques premiers tours où vos possibilités sont limitées faute de ressources, tout s’accélère assez vite, et les lignes se remplissent à vue d’œil!

l

Nous faisons partie du programme d’affiliation mis en place par Philibert sur leur site. Cela signifie que si un jeu que nous avons chroniqué vous plaît, et que vous l’achetez en cliquant sur le lien Philibert que nous proposons en bas de chaque article, nous percevrons une modeste contribution nous permettant de nous acheter d’autres jeux, pour pouvoir les chroniquer et vous donner notre avis. C’est une forme de soutien, et nous vous en remercions par avance! C’est grâce à vous que nous pouvons continuer à abreuver ce modeste blog avec toujours + de contenus.

l

Disponible ici: philibert

Prix constaté: 29.90€

6 Commentaires

  1. Cesium

    Ca donne envie. Personnellement j aime bien ce design avec des graphismes rappellant Agricola et oh my goods.
    Il sera mien. Par contre avez vous essayé de sleever les cartes? J ai peur que ca ne s ajuste plus très bien après?

    Réponse
    • Fabien

      Tant mieux si ça vous donne envie, le jeu en lui même est très agréable! Par contre je ne sleeve pas désolé… Effectivement ça peut poser problème puisque les cartes se mettent dans des emplacements du “plateau” mais en les glissant en dessous ça ne devrait pas poser de problème selon moi. Merci pour votre commentaire en tout cas!

      Réponse
  2. Jess

    Bonjour, je tente de comprendre les règles… lorsqu’on a réalisé l’action principale, nous retournons la carte qui laisse apparaître une action secondaire. Une fois cette seconde action réalisée, que se passe t-il? on retourne à nouveau la carte ? on reste sur le verso et on peut refaire l’action autant de fois que souhaité ou on ne peut plus rien faire mis à part envoyer notre géomètre au pub pour défausser la carte et en obtenir une nouvelle? Merci pour cette précision 😉

    Réponse
    • Fabien

      Bonjour! Merci pour votre commentaire! Désolé pour le délai de réponse, j’étais au travail 😉 Donc oui, on retourne encore la carte une fois qu’on est sur le verso. C’est notamment intéressant pour retrouver la face recto à jouer lors des prochains tours, qui est souvent plus “forte”.

      Réponse
  3. Jess

    Autre question: la régle indique que le heurtoir doit être placer en fin de ligne quand TOUTES les voies de la ligne sont construites. Est-ce que ça signifie que s’il reste des gares à construire sur la ligne, ce n’est plus possible? Merci

    Réponse
    • Fabien

      Non, poser un heurtoir signifie que toutes les cases Voie sont occupées, et qu’il n’est plus possible de poser une voie sur cette ligne. Vous pouvez construire une gare.

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Guide de Noël 2019 - […] Wingspan / La Couronne d’Emara / Scythe / Stars Wars : Bordure Extérieure / Foothills […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :